Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Grippe porcine. Mise à jour du Gouvernement du Canada

(OTTAWA) La ministre de la Santé, Leona Aglukkaq, et l'administrateur en chef de la santé publique, le docteur David Butler-Jones, ont fait le point sur les mesures additionnelles prises par le gouvernement du Canada dans sa gestion de l'éclosion de la grippe porcine. 



Le gouvernement fédéral continue de collaborer étroitement avec les provinces et les territoires de même qu'avec ses partenaires internationaux en vue de protéger la santé et la sécurité des Canadiennes et des Canadiens.

Le laboratoire national de microbiologie de l'Agence de la santé publique du Canada, établi à Winnipeg, a confirmé hier six cas de la grippe porcine, de souche A, H1N1, en Nouvelle-Écosse et en Colombie-Britannique. Les six cas proviennent tous de la même souche virale qui a été détectée aux États-Unis et au Mexique. Ils ont été dépistés grâce aux méthodes de vigilance accrue et constante recommandées par le gouvernement fédéral de concert avec les provinces et les territoires et les professionnels de la santé, face à la propagation de la grippe dans ces deux pays

« Le gouvernement fédéral a pris des mesures supplémentaires afin de protéger les voyageurs et a émis un avis d'alerte médical aux compagnies aériennes qu'elles distribuent à l'heure actuelle », a dit la ministre Aglukkaq. « De plus, les compagnie aériennes font des annonces à bord de leurs avions pour aviser les voyageurs des mesures de précaution à prendre. La situation évolue; nous ne relâcherons pas notre vigilance et continuerons de suivre les événements de près. »

« Aucun nouveau cas n'a été confirmé à date, et dans tous les cas existants, les personnes se sont complètement remises des symptômes qui étaient mineurs », a indiqué le docteur David Butler-Jones, administrateur en chef de la santé publique du Canada. « Au Canada, nous avons déjà intensifié nos activités à plusieurs égards. Notamment, nous avons accru notre surveillance de manière à pouvoir suivre de plus près les progrès de la maladie, et nous veillons à ce que des pratiques rigoureuses de contrôle des infections soient mises en place pour éviter que la maladie ne se propage davantage. »

L'agence de santé publique du Canada fournit l'appui additionnel à ses associés internationaux. Deux épidémiologistes canadiens sont présentement au Mexique, à la demande ce de dernier, afin de participer aux tests.

La ministre Aglukkaq a réitéré l'engagement du gouvernement du Canada à communiquer régulièrement avec les Canadiens, qui sont invités à consulter les mises à jour de l'information affichée sur le site Web de l'Agence de la santé publique du Canada, www.phac-aspc.gc.ca, ou à composer le 1-800-454-8302.

Veuillez trouver ci-joint une fiche d'information sur quelques-unes des mesures prises par le gouvernement fédéral et sur les mesures que devraient prendre les Canadiens pour se protéger.

Requêtes des médias :

Andrew McDermott
Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
(613) 941-8189

Source : Agence de la santé publique du Canada

Mis en ligne le 28 avril 2009


Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter