Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Grippe porcine. Le gouvernement du Canada travaille en étroite collaboration avec les provinces et les territoires ainsi qu'avec ses partenaires internationaux

Partagez cet article
OTTAWA – La ministre de la Santé Leona Aglukkaq et l’administrateur en chef de la santé publique M. David Butler-Jones ont assuré aux Canadiennes et aux Canadiens, après avoir reçu confirmation des premiers cas de grippe porcine au Canada, que le gouvernement fédéral travaillait en étroite collaboration avec les provinces et les territoires, ainsi que ses partenaires internationaux, afin de protéger la santé de la population et de garantir sa sûreté. 



Le Laboratoire national de microbiologie de l’Agence de la santé publique du Canada, situé à Winnipeg, a confirmé quatre cas de grippe porcine de type A (H1N1) en Nouvelle-Écosse. Le British Columbia Centre for Disease Control a aussi identifié deux cas additionnels dans cette province. Tous ces six cas sont de la même souche que celle découverte aux États-Unis et au Mexique. Ces premiers cas ont été détectés grâce aux mesures de surveillance accrue mises en place par le gouvernement fédéral en collaboration avec les provinces et les territoires ainsi que les professionnels de la santé à la suite des préoccupations quant à la propagation de la maladie au Mexique et aux États-Unis.

« Le gouvernement fédéral continuera de surveiller la situation de près afin de repérer les cas de grippe porcine le plus rapidement possible et d’assurer la protection des Canadiens. Je suis en contact régulier avec mes homologues provinciaux et territoriaux, de même qu’avec nos partenaires internationaux, notamment l’Organisation mondiale de la santé, des représentants des Health and Human Services des États-Unis, ainsi que le ministre mexicain de la Santé, a déclaré la ministre de la Santé. Bien que nous soyons soulagés d’apprendre que les Canadiens touchés n’ont eu que des symptômes bénins, nous demeurerons vigilants et continuerons de suivre la situation de très près. »

Le gouvernement du Canada collaboration étroitement avec les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies, le Ministère de la santé du Mexique, l’Organisation mondiale de la santé et l’Organisation panaméricaine de la santé ainsi que d’autres partenaires. Deux épidémiologistes canadiens sont présentement au Mexique, à la demande ce de dernier, afin de participer aux tests.

« Le système canadien de santé publique a agi rapidement dans le but d’identifier et de confirmer les cas, a ajouté M. David Butler-Jones, administrateur en chef de la santé publique. Le Canada est bien positionné pour gérer cette affaire. Nous disposons d’un plan national pour l’émergence des éclosions d’infection, et nous l’appliquons. »

Des mesures simples peuvent être mises de l’avant pour réduire les risques d’infection, notamment se laver les mains, se couvrir la bouche et le nez lorsque l’on éternue ou tousse, demeurer à la maison en cas de maladie, consulter un professionnel de la santé si vous avez des symptômes similaires à ceux de la grippe.

La ministre Aglukkak a réitéré le fait que des responsables fédéraux donneront régulièrement aux Canadiens des renseignements précis au cours des prochains jours et des prochaines semaines.


Requêtes des médias :

Andrew McDermott
Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
(613) 941-8189

Source: Agence de la santé publique du Canada


26 avril 2009


Réagissez à cet article !

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Votre nom :
Courriel
Titre :
Message :
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter