Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

France: Mamoudou Gassama, le "Spiderman du XVIIIe" arrondissement de Paris

par
Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®

Face à la menace à la vie d'autrui, personne ne peut savoir à l'avance quelle sera sa réaction. Heureusement, on a vu des individus réagir pour sauver, au péril de leurs propres vies, celle d'autres personnes.

On dit souvent que la société française manque cruellement de héros. Là, elle en a un. Elle l’a découvert, par accident, le samedi dernier. Tous ou presque sont sous son charme. La mairesse de Paris l’a baptisé le "Spiderman du XVIIIe."

Un héros nommé Mamoudou Gassama

Cela s’est passé sur la rue Marx-Dormoy du XVIIIe arrondissement de Paris, en France. Il était autour de 20 heures, heure locale. Un garçon de quatre ans et demi avait les pieds suspendus dans le vide. D’après le témoignage d’un voisin recueilli par le magazine français Le Parisien (28 mai), l’enfant est tombé d’un étage avant de se retrouver au balcon de l’étage inférieur. Son père était sorti pour faire des courses et l’avait laissé tout seul dans l’appartement au moment des faits. Mais, au lieu de rentrer directement chez lui, il est allé jouer à Pokémon Go, selon le procureur de la République de Paris, François Molins.

Un sans-papiers malien du nom de Mamoudou Gassama (22 ans) traversait la rue Marx-Dormoy quand le petit était suspendu dans le vide. Au lieu de faire comme les autres qui regardaient, tétanisés, ce qui était en train de se passer en attendant l’arrivée des pompiers, il a pris l’initiative. À la force de ses mains nues, il a escaladé l’immeuble jusqu’au quatrième étage avant d’arriver à la hauteur du petit, de le saisir et de le poser, en sécurité, sur le balcon. Il l’a donc sauvé d’une chute mortelle.

La vidéo de cette scène a fait le buzz sur les réseaux sociaux. La bravoure de ce Malien a été saluée non seulement par la mairesse de Paris, Anne Hidalgo, et des milliers de ses compatriotes, mais également dans le reste du monde. Des appels aux niveaux politique et associatif et des pétitions se sont multipliés pour que son statut soit régularisé. Le sénateur du groupe PS David Assouline (Paris) a, pour sa part, proposé qu’il reçoive la Légion d’Honneur.

Le père du petit a quant à lui été placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête confiée à la brigade de protection des mineurs. Mais, en attendant d’être jugé en septembre prochain pour soustraction à ses obligations parentales, on lui a remis son enfant. La mère vit pour sa part sur l’île de la Réunion.

Mamoudou Gassama est arrivé en France en septembre dernier. Il avait quitté sa terre natale en 2013. Après une traversée périlleuse de plusieurs pays africains, dont la Libye, il a été en 2014 secouru en pleine Méditerranée avant de mettre pied sur terre en Italie. Il y a passé trois ans. Une fois en France, il a rejoint son grand frère à Paris. Il habite dans le foyer de Rochebrune à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Il travaille au noir dans le bâtiment.

Le lundi 28 mai, Emmanuel Macron a en personne accueilli Mamoudou Gassama, avec son grand frère, au château de l’Élysée. L’occasion pour le président français de louer le courage de son visiteur et d’entendre son récit. Plusieurs bonnes nouvelles attendaient le Malien. Pour lui montrer que la France est reconnaissante pour "un acte exceptionnel," le locataire de l’Élysée l’a informé que sa situation sera rapidement régularisée et lui a proposé de faire les démarches administratives en vue d’une naturalisation, ce que le Malien a accepté. Il lui a également annoncé qu’il devrait intégrer le service civique des Sapeurs-pompiers. Il lui a enfin donné le diplôme et la Médaille du courage.

Juste après sa rencontre avec le président de la République, il est allé à la commune de banlieue parisienne où se trouve son foyer. Le maire de Montreuil, Patrice Bessac, lui a proposé de devenir citoyen d'honneur de la ville, ce qu'il a accepté. À la mairie, une réception était organisée en son honneur. Il a été ovationné. Tous voulaient prendre des égo-portraits avec lui.

Le 29 mai, la préfecture de Bobigny a accordé à Mamoudou Gassama un titre de séjour pour régulariser sa situation, une première étape avant une éventuelle naturalisation. Dans un mois, il devra obtenir une carte de séjour de dix ans. Si tout va bien, il pourra devenir citoyen français d’ici trois mois.

Le même jour, le Malien est allé à la caserne Champerret pour signer un contrat de dix mois de service civique au sein de la brigade des Sapeurs-pompiers de Paris. Il lui reste désormais à régler le problème du logement.

La polémique

Le courage du jeune malien a frappé l’imaginaire de la nation française. Même l’extrême droite semblait marcher sur les œufs pour commenter son audace et son abnégation. Mais, comme il fallait s’y attendre, la controverse s’est invitée autour de cette histoire.

Des politiciens et des associations d’aide aux sans-papiers se sont engouffrés dans la brèche ouverte par le traitement réservé au "migrant héroïque." La sénatrice écolo et rattaché au groupe communiste Esther Benbassa (Paris) a publié sur Twitter un message dans lequel elle parle d’une opération de communication à l’état pur. Tout en se réjouissant de la promesse de régularisation de la situation du Malien, elle a rappelé que la police continue de pourchasser les autres sans-papiers et d’harceler les Français qui font preuve de solidarité avec eux. Il s’agit donc, pour elle, d’une "sinistre et immorale comédie d’un pouvoir sans principes." Même critique de la part du mouvement Générations lancé par l’ancien candidat socialiste à l’élection présidentielle de 2017, Benoît Hamon, et de l’Insoumise Clémentine Autain.

Plusieurs associations humanitaires ou d’aide aux sans-papiers se sont elles aussi réjouies de la régularisation du statut de Mamoudou Gassama. Mais, cela ne les a pas empêché de dénoncer une "récupération politique" faite pour tenter de cacher la réalité d’une politique migratoire dure à l’égard des quelques 300 000 sans-papiers (selon les chiffres du gouvernement). Parmi ces voix associatives critiques, on peut mentionner les exemples suivants: la Ligue des droits de l’Homme, Médecins du monde et Groupe d’information et de soutien des immigrés (GISTI).

***

Quelle fabuleux destin! Personne n'aurait pu prédire à Mamoudou Gassama qui avait traversé plusieurs pays africains avant d'être secouru en Méditerranée qu'un jour il sauvera à son tour un très jeune garçon qu'il ne connaissait ni d'Êve ni d'Adam et qu'il sera récompensé pour son geste altruiste. Cela dit, le traitement que l'État lui réserve est diamétralement opposé au sort de centaines de milliers de sans-papiers.

30 mai 2018



** Mamoudou Gassama ASSAMA à la caserne Champerret. Crédit de l'image: le compte Twitter des Sapeurs-pompiers.


Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Chronique
Cet article fait partie de

La Chronique du rédacteur en chef
par Aziz Enhaili

Aziz Enhaili est spécialiste du Moyen-Orient, de l’islam et de politique étrangère. Il est contributeur irrégulier au volet «voisinage» du groupe Europe2020. Il s’agit d’une unité européenne dédiée à la recherche dans le domaine de prospective internationale. Il  a contribué à trois... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Aziz Enhaili
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter