Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Écoles privées. La Fédération des établissements d'enseignement privés répond à Gabriel Nadeau-Dubois

MONTRÉAL - La Fédération des établissements d'enseignement privés tient à rétablir les faits en ce qui a trait à une intervention de M. Gabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de Québec Solidaire, dans laquelle il proposait l’abolition des subventions aux écoles privées.

À la suite de diverses entrevues accordées aux médias par M. Gabriel Nadeau-Dubois, la Fédération croit qu'il est important de s'attaquer aux fausses informations véhiculées par ce dernier afin d'assurer un débat éclairé sur cette question.

Affirmation de M. Nadeau-Dubois :

La seule façon d'avoir un système d'éducation juste et équitable est de cesser de financer l'école privée.

Les faits

  • Différents pays reconnus comme ayant un système d'éducation parmi les plus équitables au monde offrent un choix aux familles en subventionnant généreusement un réseau d'écoles autonomes. Plutôt que de réserver ces écoles aux seules familles privilégiées, le financement public d'écoles autonomes permet à toutes les familles de profiter d'un véritable choix en matière d'éducation et d'avoir accès à des services favorisant la conciliation travail-famille. C'est le cas par exemple de la Nouvelle-Zélande qui subventionne à 100 % les services éducatifs d'un réseau d'écoles autonomes et qui ajuste les coûts des frais accessoires en fonction de la capacité de payer des familles. 
  • Plusieurs écoles privées québécoises ont été fondées par des parents ou des enseignants qui rêvaient d'une école différente. Le système québécois d'écoles publiques ne favorise pas la création d'écoles par des parents ou des communautés qui souhaitent une école avec un projet éducatif différent et des services visant à faciliter la conciliation travail-famille. Dans un système où il n'y a pas de financement public d'écoles autonomes, la possibilité pour les familles d'opter pour une école autonome qui répond à leurs besoins et à leur vision de l'éducation est réservée exclusivement aux familles qui ont des revenus supérieurs à 200 000 $ par année.

Affirmation de M. Nadeau-Dubois :

Advenant la fin des subventions aux écoles privées, 50 % des élèves qui fréquentent l'école privée migreraient vers l'école publique et cela permettrait des économies de 100 millions $.

Les faits

  • Selon cinq études portant sur ce sujet, plus de 80 % des parents qui envoient leur enfant à l'école privée opteraient pour l'école publique advenant la fin des subventions. Il faut aussi prendre en considération qu'un nombre important d'écoles privées fermeraient compte tenu du manque d'élèves, ce qui fait que certains parents prêts à débourser n'auraient plus ce choix dans leur région (1).
     
  1. Selon le rapport de la Commission permanente de révision des programmes, Cap sur la performance, 2015 (2) qui s'est penché sur la question, non seulement il n'y aurait pas d'économie si on cessait les subventions, mais cela engendrerait une augmentation des coûts du système d'éducation.

Affirmation de M. Nadeau-Dubois :

L'école privée fait une concurrence déloyale, car elle dépense plus d'argent par élève que l'école publique et ne sélectionne que les meilleurs élèves

Les faits

  • Selon une étude économique réalisée en 2015 (3), le coût d'un élève au privé est légèrement moindre que celui d'un élève au public. Toutefois, tout l'argent versé aux écoles privées va directement aux écoles et finance des services directs aux élèves. 
     
  • Les écoles privées sont de plus en plus nombreuses à offrir des programmes avec appui pédagogique aux élèves qui ont des besoins particuliers. Environ 15 % des élèves des écoles privées régulières sont des élèves à risque, handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage. Toutes les écoles privées sont en mesure de faire des plans d'intervention et d'amener à la réussite des élèves ayant des difficultés. La vaste majorité des programmes des écoles privées ne sont pas sélectifs. Un des attraits de l'école privée est justement de permettre à des élèves aux profils variés de se côtoyer au sein de groupes formés en fonction de leurs intérêts, et non en fonction de leurs résultats académiques.

La Fédération des établissements d'enseignement privés

est un organisme à but non lucratif qui regroupe 193 établissements autonomes fréquentés par quelque 113 000 élèves répartis sur le territoire québécois. Les membres de la Fédération offrent des services aux élèves du préscolaire, primaire et secondaire dans les secteurs de la formation générale et professionnelle et de l'adaptation scolaire.

1. Pour un résumé de ces études, consultez PARADIS, Pierre Emmanuel Analyse de la contribution économique des établissements d'enseignement privés au Québec Montréal (1995)

2.https://www.tresor.gouv.qc.ca/fileadmin/PDF/revision_programmes/rapport_2015_vol3.pdf

3. PARADIS, Pierre Emmanuel Analyse de la contribution économique des établissements d'enseignement privés au Québec Montréal (1995)

SOURCE : Fédération des établissements d'enseignement privés

Site Web : http://www.feep.qc.ca/

15 février 2018



Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter