Tolerance.ca
Looking inside ourselves and out at the world
Independent and neutral with regard to all political and religious orientations, Tolerance.ca® aims to promote awareness of the major democratic principles on which tolerance is based.

Égypte: La chanteuse Shyma arrêtée pour clip suggestif

(French version only)
By
Editor-in-chief, Tolerance.ca, Member of Tolerance.ca®

La société égyptienne est conservatrice. Ceux qui osent braver l'ordre social le font à leurs risques et périls. La chanteuse Shyma en sait quelque chose...

Elle s’appelle Shyma. C’est une chanteuse égyptienne. Elle est âgée de 21 ans. A cause d’un clip suggestif, elle s’est attiré les foudres de la société.

Un clip trop indécent pour l’Égypte

Dans le clip de la chanson intitulée "Andi Dorouf" (J’ai des problèmes) et diffusé sur YouTube, Shyma apparaît dans ce qui a les apparences d’une classe, en présence de jeunes hommes. On la voit lécher une pomme et simuler une fellation sur une banane sur laquelle du lait est versé de manière voluptueuse. Le tout devant un tableau sur lequel on peut lire "Classe #69" et les lettres "vag."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce clip est indécent. Il dure 3 minutes 37 secondes. 97 387 usagers l'avaient consulté, au moment de la rédaction de ces lignes.

À cause de cette vidéo, la jeune femme s’est attiré le courroux de plusieurs Égyptiens. Pour s’en rendre compte, il suffit de regarder différentes chaînes de télévision qui ont abordé sa controverse. Plusieurs animateurs d'émission l'ont accusé d'inciter la jeunesse à la débauche.

Le 19 novembre, la police l’a arrêté pour "incitation à la débauche," suite à des plaintes déposées contre elle.

Sur sa page Facebook, elle a publié en arabe un statut de trois paragraphes où elle s’est excusée. "Je présente mes excuses à tous ceux qui ont été heurtés par le clip et l’ont considéré comme indécent," a-t-elle écrit. Chose surprenante, elle a été surprise par la réaction virulente des Égyptiens à son clip. Pourtant, il suffit de regarder les images pour anticiper ce type de réaction.

Shyma n’est pas la première artiste égyptienne à s’attirer les foudres des autorités pour avoir fait une vidéo suggestive.

En 2015, Reda Al-Fouli a été arrêtée pour "incitation à la débauche," quelques jours seulement après la diffusion sur YouTube de son clip "Sib Idi" (Laisse ma main). On la voit danser de manière suggestive. Elle portait une robe très courte au décolleté plongeant. Le preneur d'images a fait de gros plans sur sa poitrine et ses jambes nues.

Un tribunal correctionnel cairote a condamné la danseuse, le caméraman et le réalisateur du clip, Wael Elsedeki, à un an de prison chacun. Mais, comme ce dernier a fui à l'étranger, il l'a été par contumace.

***

Shyma court le risque d’être condamnée à une peine d’un à trois ans de prison ferme. Comme elle sait comment cela se passe dans son pays, la question est de savoir ce qui lui était passé par la tête avant de faire son clip. Mais, cela dit, cette vidéo très osée l'a fait connaître dans le monde entier. Affaire à suivre donc.

 

20 novembre 2017



Comment on this article!
To post a comment, we encourage you to become a member of Tolerance.ca® or log in if you are already a member. You can still post your commentwithout registering, but you will need to fill your personal information each time.

Become a member (free)   |   Log in

Postings are subject to the terms and conditions of Tolerance.ca®. Before submitting your message , you must read the Terms and conditions of Tolerance.ca® and agree to them by checking the box below.
Your name:
Email:
Heading:
Message:
 
  I have read and agree to the Terms and conditions of Tolerance.ca®.
Contributor
This article is part of

Aziz Enhaili, Editor in Chief, Tolerance.ca
By Aziz Enhaili

Aziz Enhaili is an expert on the Middle East, of Islam and Foreign policy. He is a contributor on irregular basis to the ‘’Neighbouring countries’’ of the European Union, a unit of Europe2020, a groupe dedicated to prospective studies. He is... (Read next)

Read the other articles by Aziz Enhaili
Follow us on ...
Facebook Twitter