Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Le ralliement #IAmMuslimToo au Times Square à New York

par
Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®

Le président Donald J. Trump est une personnalité polarisante. Mais, ses politiques populistes ciblant les musulmans ont offert à plusieurs communautés de différentes confessions, origines et allégeances une nouvelle occasion pour se rapprocher davantage.

Le Républicain Donald J. Trump avait fait une partie de sa campagne électorale sur le dos de l’islam. Une fois élu comme nouveau président, il a signé un décret exécutif interdisant aux ressortissants de sept pays musulmans d’entrer aux États-Unis. Il s’est entouré de plusieurs conseillers, dont des islamophobes assumés sans le moindre complexe. Sans oublier son projet de créer un registre national pour les musulmans. Depuis son investiture en janvier dernier, le nombre des attaques islamophobes a augmenté de manière inquiétante aux États-Unis.

#IAmMuslimToo

Avec ces développements inquiétants pour une partie du peuple américain, des milieux modérés et progressistes de différentes confessions, origines et allégeances ont uni leurs forces autour de la bannière #IAmMuslimToo. Ce dimanche, ils ont tenu leur ralliement à la place Times Square à New York de 12 à 16 heures. On pouvait suivre en direct (Live) leur rassemblement sur le réseau social Facebook.

Ces milliers de manifestants au Times Square avaient un message pour leurs compatriotes musulmans: leurs concitoyens se tiennent à leurs côtés. Le même message était également adressé à cette partie islamophobe de l’électorat de Donald J. Trump pour qu’elle sache que dans ce pays il y a des gens, de différents groupes et milieux, qui se battront contre les politiques islamophobes du nouveau gouvernement républicain.

Une des pancartes qui a retenu l’attention est celle où on voit une femme musulmane portant un hijab aux couleurs du drapeau américain. Un message voulant montrer au reste de la nation qu’être musulman ne signifie pas être antipatriotique. En bas de l’image, on peut lire l’inscription suivante: "We the people are greater than fear" (Nous, le peuple américain, sommes plus forts que la peur). Ce qui revient à dire que le secret de la force du peuple américain réside dans son unité comme une seule et même nation. Une critique de la stratégie de peur utilisée durant sa campagne et depuis son élection par Donald J. Trump. Plusieurs manifestants faisaient flotter la bannière étoilée quand ils ne tenaient pas des affiches avec l’inscription "No Muslim Ban" (Non à l’interdiction du territoire américain aux visiteurs musulmans). Ils chantaient "We are One."

Le ralliement a été organisé par quatre personnes: Russell Simmons, cofondateur de la Def Jam Recordings et militant très connu pour sa défense de plusieurs causes allant des droits des animaux au mariage homosexuel, l’imam Shamsi Ali, président de la Nusantara Foundation (NF), le rabbin Marc Schneier, de la Hampton synagogue et président de la Fondation pour une compréhension ethnique (Foundation for ethnic understanding, FEU), Daisy Khan et Linda Sarsour. La FEU est une coalition de plusieurs groupes religieux à la tête de laquelle se trouvent l’activiste Russell Simmonsand et le rabbin Schneier. La NF est un groupe à but non lucratif qui est dédié au dialogue interreligieux et à l’éducation populaire. Mme Sarsour est pour sa part une militante américaine d’origine palestinienne. Elle est directrice exécutive de l’Association arabo-américaine de New York. Elle se situe à la gauche du Parti démocrate. À cause de son opposition à Donald J. Trump, des milieux islamophobes l’avaient ciblé et essayé de la démoniser. Ils sont allés jusqu’à laisser entendre qu’elle soutenait le terrorisme, comme si le fait d’être d’origine palestinienne et favorable à la cause du peuple palestinien était en soi une preuve de penchants terroristes quelconques. Mais, plus il tapait sur elle, davantage ils la faisaient connaître au niveau national et lui faisaient gagner de nouveaux appuis.

Les orateurs étaient de différentes confessions. Il y avait aussi des hommes et des femmes de différents horizons: des politiciens, dont le maire de la ville Bill de Blasio, des religieux, des hommes d’affaires, des artistes, dont Russell Simmonsand et Susan Sarandon, des activistes, des travailleurs et leaders communautaires, etc. La fille des Clinton, Chelsea a elle aussi participé avec sa fille de deux ans au rassemblement.

D’autres villes américaines, dont Los Angeles, Dallas, Minneapolis, ont connu des rassemblements semblables.

Ces rassemblement étaient une réponse enthousiaste à l’appel lancé il y a dix jours sur les réseaux sociaux avec le même slogan mobilisateur #IAmMuslimToo. Pour se rendre compte de l’ampleur et de l’énergie impulsée par ce mouvement, il suffit d’aller sur Facebook et Twitter et taper #IAmMuslimToo. Là, on pourra voir une avalanche de messages, d’images, de bannières et de courts métrages racontant, documentant et immortalisant l’événement. Tous ces supports ont un seul message pour les musulmans aux États-Unis: vous n’êtes pas seuls face au gouvernement Trump et on se battra pour vous et à vos côtés contre n’importe laquelle de ses politiques qui chercherait à vous nuire.

***

Le choix du 19 février comme date de rassemblement au Times Square n’était pas dû à un hasard du calendrier. Cela coïncidait avec le 75e anniversaire du tristement célèbre décret exécutif  9066 signé par le président Franklin Roosevelt et qui a permis l’internement de citoyens américains d’origines allemande, japonaise et italienne durant la Seconde guerre mondiale. L’occasion d’appeler en 2017 le peuple américain à faire en sorte que cela ne se reproduise plus jamais pour aucun groupe, quel qu’il soit.

19 février 2017



Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Chronique
Cet article fait partie de

Le monde de Donald J. Trump
par Aziz Enhaili

Aziz Enhaili est spécialiste du Moyen-Orient, de l’islam et de politique étrangère. Il est contributeur irrégulier au volet «voisinage» du groupe Europe2020. Il s’agit d’une unité européenne dédiée à la recherche dans le domaine de prospective internationale. Il  a contribué à trois... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Aziz Enhaili
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter