Tolerance.ca
Director / Editor: Victor Teboul, Ph.D.
Looking inside ourselves and out at the world
Independent and neutral with regard to all political and religious orientations, Tolerance.ca® aims to promote awareness of the major democratic principles on which tolerance is based.

La nouvelle attaque de Donald J. Trump contre les médias

(French version only)
By
Contributor, Member of Tolerance.ca®
Share this article

Le président Donald J. Trump a qualifié les médias de ''parti d’opposition. Il leur a donc déclaré la guerre. Son influent stratège politique en chef, Steve Bannon, est de son avis.

Les medias sont la bête noire de Donald J. Trump. Il a fait une partie de sa campagne populiste sur leur dos. Il les a accusés de mentir à la population et de chercher à lui nuire. Même après son élection comme nouveau président, il n’est pas revenu à de meilleurs sentiments à leur endroit.

Donald J. Trump qualifie les médias d’''ennemis du peuple américain''

Ce vendredi, Donald J. Trump est arrivé en Floride pour passer sa troisième fin de semaine à titre de président dans sa luxueuse résidence de Mar-a-Lago. Il y était la dernière fois avec la première dame Melania, le premier ministre japonais Shinzo Abe et sa femme Akie.

Donald Trump n’a pas pu s’empêcher de s’en prendre encore une fois à sa cible favorite, les médias. Dans un nouveau message publié sur Twitter, il a qualifié d’"ennemis du peuple américain" le célèbre quotidien New York Times et de grandes chaînes américaines de télévision, NBC News, ABC, CBS et CNN: "Les MÉDIAS MENSONGERS (@nytimes en difficulté, @NBCNews, @ABC, @CBS, @CNN) ne sont pas mes ennemis, ce sont les ennemis des Américains" ("The FAKE NEWS media (failing @nytimes, @NBCNews, @ABC, @CBS, @CNN) is not my enemy, it is the enemy of the American People!").

Il a donc traité ces médias d’être des "ennemis" de tout le peuple américain. Il les a également, comme à son habitude, accusé de mentir à la population.

Seize minutes plus tôt, on avait une autre version de ce message dans laquelle le président américain épargnait les deux chaînes nationales CBS et ABC, avant de l’effacer et de publier celle qui figure encore sur son compte. Voici la version initiale de son message: "The FAKE NEWS media (failing @nytimes, @CNN, @NBCNews and many more) is not my enemy, it is the enemy of the American people. SICK!" Mais, qu'est-il arrivé à Donald J. Trump dans l’intervalle pour modifier son message?

Le président américain a publié ce message au lendemain de sa conférence de presse. Au lieu de parler de ce qu’il avait fait depuis son arrivée à la Maison Blanche, il en a fait une attaque en règle contre les journalistes. Ces derniers ne devaient pas être surpris vu le passif à ce chapitre de leur hôte.

***

Donald J. Trump n'apprécie pas les médias non conservateurs. Il multiplie les attaques contre eux et les traite de ''menteurs'' et d'''hypocrites'' et les accuse de faire du deux poids deux mesures (Hillary Clinton versus lui-même). Pendant ce temps, ces médias ne lâchent pas prise. Ils continuent à faire leur travail d'enquête sur lui et sur ses proches collaborateurs. D'ailleurs, leurs révélations ont fini par porter fruit. Son conseiller à la sécurité nationale, Mike Flynn, a dû démissionner de son poste et celui qui devait devenir son nouveau secrétaire du travail a dû y renoncer. Des développements qui ne l'ont pas enchanté et qui ont alimenté sa grogne contre ces médias. La ''guerre'' continue donc.

17 février 2017



Comment on this article!

Postings are subject to the terms and conditions of Tolerance.ca®.
Your name:
Email
Heading:
Message:
Contributor
This article is part of

Enhaili, Aziz
By Aziz Enhaili

Aziz Enhaili is an expert on the Middle East, of Islam and Foreign policy. He is a contributor on irregular basis to the ‘’Neighbouring countries’’ of the European Union, a unit of Europe2020, a groupe dedicated to prospective studies. He is... (Read next)

Read the other articles by Aziz Enhaili
Follow us on ...
Facebook Twitter