Tolerance.ca
Director / Editor: Victor Teboul, Ph.D.
Looking inside ourselves and out at the world
Independent and neutral with regard to all political and religious orientations, Tolerance.ca® aims to promote awareness of the major democratic principles on which tolerance is based.

Attentat à Québec: Arbres à souhaits dans les 25 bibliothèques publiques de Québec

(French version only)
By
Contributor, Member of Tolerance.ca®
Share this article

À quelque chose malheur est bon. Le massacre dans le Centre culturel islamique de Québec a bouleversé toute la ville et le reste du pays. Jamais, la Capitale-Nationale n’était autant en communion avec sa communauté musulmane. C’est aussi cela l’empathie.

Le dimanche 29 janvier, un attentat terroriste a eu lieu au Centre culturel islamique de Québec (CCIQ). Il a fait six morts et une vingtaine de blessés. Ce massacre a provoqué une onde de choc qui a secoué tout le pays. Différentes initiatives ont alors vu le jour pour témoigner de la sympathie et de la solidarité du pays avec les familles des victimes. La ville de Québec n’était pas en reste.

Un message solidaire avec les familles des victimes de l'attentat dans le CCIQ

Depuis le massacre de la mosquée à Ste-Foy, les citoyens de la ville ont découvert un autre maire, ou plutôt une autre facette de sa personnalité. Jamais, on ne l’avait vu pleurer en public. Il était tellement touché par la tragédie qu’il était touchant à son tour. Depuis, il s’est dépensé sans compter. Il a multiplié les déclarations et les gestes de solidarité avec les Québécois musulmans. Plus important encore: il a insisté sur l’humanité des victimes musulmanes de l’identitaire de droite Alexandre Bissonnette (27 ans). Une chose très importante puisque la déshumanisation de celui ou celle construit comme ''ennemi'' est au cœur du processus mental du projet de son élimination.

Toujours dans cet esprit solidaire, la ville a installé dans les vingt-cinq bibliothèques de la Bibliothèque de Québec des arbres à souhaits. Elle a invité les citoyens à y accrocher un mot ou un dessin pour exprimer leur solidarité avec les familles des victimes de l’attentat. Pour rendre cela possible, elle a placé à proximité de chaque arbre du papier et des crayons. L’opération se déroule du 3 au 13 février.

Pour le maire, ce geste a comme but de ''permettre à tous les citoyens de s’exprimer et de démontrer que c’est dans la solidarité que nous sommes les plus forts'' (extrait du communiqué de presse de la ville, 3 février).

Un employé de la Bibliothèque Monique-Corriveau à Ste-Foy, près du Centre culturel islamique, a expliqué à Tolerance.ca que cette initiative a eu du succès. Même satisfaction à la Bibliothéque Gabrielle-Roy, au centre-ville.

La ville remettra tous les mots et dessins recueillis au Centre culturel islamique de Québec.

***

La plaie de Québec est encore ouverte. Pour la panser, quoi de mieux que des mots et des signes de bonnes intentions. Des gestes simples et qui ont l'air d'être anodins, mais qui sont en réalité porteurs et efficaces en termes de guérison. Dans cet esprit, l'Arbre à souhaits est un moyen salutaire et tout indiqué. En plus d'apporter du réconfort aux familles des victimes et aux Québécois musulmans en général, ce moyen est porteur d'un message rassurant pour l'ensemble de la population en termes du vivre-ensemble.

8 février 2017



** Arbre à souhaits à la Bibliothèque Monique-Corriveau. Crédit de l'image: Archives personnelles de l'auteur.


Comment on this article!

Postings are subject to the terms and conditions of Tolerance.ca®.
Your name:
Email
Heading:
Message:
Contributor
This article is part of

Enhaili, Aziz
By Aziz Enhaili

Aziz Enhaili is an expert on the Middle East, of Islam and Foreign policy. He is a contributor on irregular basis to the ‘’Neighbouring countries’’ of the European Union, a unit of Europe2020, a groupe dedicated to prospective studies. He is... (Read next)

Read the other articles by Aziz Enhaili
Follow us on ...
Facebook Twitter