Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Bana Al-Abed demande à Donald J. Trump d’aider les enfants syriens

par
Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®

La petite twitteuse Bana Al-Abed racontait durant des mois l’enfer à Alep-Est. Là, elle s’est de nouveau rappelée au souvenir de tous. Cette fois pour lancer un appel à l’aide au nouveau président américain.

 

Vous rappelez-vous de Bana Al-Abed? La petite syrienne de 7 ans qui twittait depuis une Alep-Est assiégée par des soldats de l’Iran et ses supplétifs du Hezbollah libanais et croulant sous les bombes russes et syriennes. Son compte Twitter a vu le jour le 24 septembre dernier. Il affiche plus de 365 000 abonnés. Ses messages en anglais l’ont rendu célèbre aux quatre coins du monde. Ils permettaient aux curieux de jeter un coup d'oeil sur la vie quotidienne dans cette partie d’Alep assiégée durant plusieurs mois. La trêve négociée par les Trucs et les Russes a, le 19 décembre, rendu possible l’évacuation de la fillette et de sa famille parmi les 13 000 civils et rebelles d’une Alep-Est réduite à l’état de ruines. Elle a retrouvé refuge en Turquie. Le président Erdogan en personne leur a réservé à elle et à sa famille un accueil chaleureux. Hier, elle a rencontré Lindsay Lohan. Elle a publié sur son compte Twitter une photo d'elle-même en compagnie de  l'actrice américaine, du président turc et de sa femme. Elle a également publié une courte vidéo d'elle en compagnie de l'artiste. Elle semblait très heureuse.

Le nouvel appel à l’aide des enfants syriens de Bana Al-Abed

Dans une lettre ouverte au président Trump, la jeune twitteuse s’est porté à la défense des enfants syriens. Elle l’a appelé à les aider. Elle a publié une copie et des extraits de cette missive sur son compte Twitter. Sa mère Fatemah Al-Abed l’a envoyé à la BBC. Elle a raconté à la chaîne britannique que sa fille l’avait rédigé plusieurs jours avant l’investiture du président américain.

Dans cette lettre, Bana s’est présenté comme une petite syrienne de 7 ans, native d’Alep. Elle lui a raconté combien elle a souffert à cause de la guerre dans son pays et comment elle a perdu l’école qu’elle fréquentait et plusieurs camarades tués par des bombardements. Elle lui a également raconté comment elle a pu quitter sa cité natale.

Même si maintenant elle est en sécurité et se dit heureuse de mener la vie qui est la sienne en Turquie, Bana n’a pas oublié les millions d’enfants syriens qui sont devenus des réfugiés et des déplacés à cause de la guerre.

Elle a demandé au président américain de faire quelque chose pour venir en aide aux enfants syriens: "Vous devez faire quelque chose pour les enfants de Syrie car ils sont semblables à vos enfants et méritent de vivre en paix comme vous." Elle a ajouté que "des millions d’enfants souffrent dans différentes partie de la Syrie." La raison d’une telle souffrance? Les "(mauvaises décisions des) adultes."

Comme elle savait qu’il allait être investi comme nouveau président des États-Unis Banna a demandé à Donald J. Trump de l’aide: "Pouvez-vous, s’il vous plaît, sauver les enfants et le peuple de Syrie?" Avant de l’implorer: "Vous devez faire quelque chose pour les enfants syriens car ils sont comme vos enfants et méritent de vivre en paix comme vous."

La Twitteuse a affirmé au président américain qu’elle attendait de ses nouvelles.

Ce n’est pas la première fois que Bana Al-Abed fait appel à un chef d’État pour lui demander de faire quelque chose pour arrêter la guerre et de venir en aide aux enfants de son pays. Elle avait dans le passé fait ces demandes à l’Américain Obama, au Russe Poutine et même au Syrien Assad. En toute candeur! Avec le succès que l’on sait…

***

La guerre contre les civils en Syrie a fauché la vie d’au moins 15 000 enfants. Rien n’indique qu’elle soit sur le point de s’achever. Rien ne montre non plus que le nouveau président américain va écouter la supplique de la petite fille. Sa principale préoccupation s’appelle l’État islamique. Il s’est engagé à faire tout ce qu’il peut pour détruire ce groupe jihadiste. Il est donc à mille lieux de se préoccuper du sort des enfants syriens. Bana a appris qu’elle serait interdite de fouler le sol américain, comme tous les Syriens, suite au nouveau décret exécutif de Donald J. Trump.

26 janvier 2017



** Une copie de la lettre de Bana Al-Abed à Donald J. Trump. Crédit de l'image: le compte Twitter de la twitteuse.


Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Chronique
Cet article fait partie de

Le monde de Donald J. Trump
par Aziz Enhaili

Aziz Enhaili est spécialiste du Moyen-Orient, de l’islam et de politique étrangère. Il est contributeur irrégulier au volet «voisinage» du groupe Europe2020. Il s’agit d’une unité européenne dédiée à la recherche dans le domaine de prospective internationale. Il  a contribué à trois... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Aziz Enhaili
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter