Tolerance.ca
Looking inside ourselves and out at the world
Independent and neutral with regard to all political and religious orientations, Tolerance.ca® aims to promote awareness of the major democratic principles on which tolerance is based.

Montréal: Mélanie Joly, la candidate libérale à Ahuntsic-Cartierville

(French version only)
By
Editor-in-chief, Tolerance.ca, Member of Tolerance.ca®

Pour pouvoir représenter un parti dans une circonscription électorale, très souvent plusieurs prétendants s'affrontent. Mais, d'entrée de jeu, ces candidats à la candidature s'inscrivent dans une structure de jeu inégalitaire. Comme ils n'ont pas la même somme de capital politique, le mieux nanti d'entre eux a plus de chance que les autres d'être in fine choisi à l'issue de ce processus politique. L'issue de la lutte entre Libéraux dans Ahuntsic-Cartierville en vue de l'élection de cette année illustre bien cette donne.

Initialement, six personnes étaient candidates à l’investiture du Parti libéral du Canada (PLC) dans la circonscription montréalaise Ahuntsic-Cartierville. Deux d’entre eux se sont finalement désistés dans les dernières semaines. Si Anthony Di Carlo et Norair Serengulian l’ont fait pour l’avocate Mélanie Joly (36 ans), trois autres candidats ont persisté: Grace Batchoun, une gestionnaire de 49 ans, Viken Attarian, un ingénieur de 57 ans, et Elie Kassissia, un homme d'affaires dans la soixantaine. Ils l’ont finalement affronté le 23 août.

Le PLC investit finalement Mélanie Joly

Grace Batchoun et Elie Kassissia ont soupçonné leur propre parti de favoriser la candidature de leur concurrente Joly. Ils ont vu un tel désir dans l’investiture tardive dans Ahuntsic-Cartierville. Accusation rejetée par la direction du PLC.

Si Mme Batchoun et MM. Attarian et Kassissia avaient, en vue des élections en cours, lancé leur campagne depuis au moins un an, Mme Joly a quant à elle annoncé sa candidature en février dernier seulement. Mais, reconnaissons à celle-ci un avantage indéniable par rapport à ses concurrents: elle partait avec une longueur d’avance sur eux. Elle jouit de notoriété publique dans toute la métropole québécoise en raison de sa participation en novembre 2013 à l’élection pour la mairie de Montréal et de sa bonne performance à cette occasion. Elle est arrivée en deuxième position, juste après l'heureux élu Denis Coderre.

Si les trois concurrents de Mélanie Joly habitent la circonscription Ahuntsic-Cartierville, elle, qui est native du lieu, vit dans le Mile-End. Mais, sa famille continue d’y demeurer. D’ailleurs, ils ont essayé de se servir de cela comme argument électoral pour affaiblir ses chances de devenir la prochaine candidate du parti dans la circonscription.

Le dimanche 23 août était le moment de vérité dans Ahuntsic-Cartierville.

Ce jour-là, la course pour l’investiture libérale était serrée. Il a fallu trois tours pour que Mélanie Joly soit finalement investie comme la candidate du PLC à l’élection fédérale du 19 octobre prochain. Selon les résultats officiels, Mme Joly a été créditée de 893 suffrages (43%). Elle avait récolté 780 voix lors du premier tour et 835 au deuxième.

Mais, mercredi 26 août, coup de théâtre. La même qui s’était ralliée, trois jours plus tôt, à Mme Joly, est revenue à la charge pour mettre en doute la légitimité de cette investiture. Comme elle l’a indiqué, lors d’une conversation téléphonique le même jour, à Tolerance.ca, Grace Batchoun a déposé une demande de révision des résultats du vote auprès du comité permanent d’appel (CPA) du PLC. Le directeur principal des opérations de son parti en a reçu une copie. Selon elle, ''des irrégularités se sont produites'' lors du comptage. Dans un communiqué qu’elle nous a fait parvenir, par courriel, elle a parlé d’un écart de voix de 285 entre ''2065 bulletins de vote (qui) ont été comptabilisés (et) 1780 personnes (qui) se sont présentées pour voter''.

Dans un courriel, Olivier Duchesneau, gestionnaire des communications et porte-parole du PLC, nous a confirmé que la demande d’appel de Mme Batchoun a été reçue. Il nous a également expliqué que, conformément aux Règles nationales pour la sélection des candidats libéraux, les décisions du Comité permanent d’appel sont finales et exécutoires.

François Fournier, l'attaché de presse de la candidate Joly, nous a affirmé, lors d’une conversation téléphonique, que l’équipe reste confiante quant à l’issue finale du processus d’appel.

Après avoir entendu les deux parties, le CPA a, le 3 septembre, rendu une décision finale et exécutoire. Il a rejeté l’appel de Grace Batchoun. Celle-ci nous a assuré, au téléphone, avoir accepté cette décision.

***

Maintenant que la candidature de Mélanie Joly a été confirmée par le PLC, les troupes de Justin Trudeau dans Ahuntsic-Cartierville devront redoubler d’effort pour tenter d’arracher la circonscription à Maria Mourani. Leur candidate fait également face à trois autres adversaires: le bloquiste Nicolas Bourdon, le vert Gilles Mercier et le conservateur Wiliam Moughrabi. Si ce dernier se retrouve dans l'eau chaude de son propre chef, du fait de commentaires violents et sexistes publiés l’été dernier sur sa page Facebook, la députée sortante sera une autre paire de manche pour la candidate libérale. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien qu’elle lui a réservé ses premières attaques sur le volet de création de l’emploi et du développement économique. Mais, elle n'a pas non plus ménagé, sur les réseaux sociaux, le gouvernement conservateur sortant pour, entre autres, sa politique étrangère.

5 septembre 2015



Comment on this article!
To post a comment, we encourage you to become a member of Tolerance.ca® or log in if you are already a member. You can still post your commentwithout registering, but you will need to fill your personal information each time.

Become a member (free)   |   Log in

Postings are subject to the terms and conditions of Tolerance.ca®. Before submitting your message , you must read the Terms and conditions of Tolerance.ca® and agree to them by checking the box below.
Your name:
Email:
Heading:
Message:
 
  I have read and agree to the Terms and conditions of Tolerance.ca®.
Contributor
This article is part of

Canada 2015
By Aziz Enhaili

Aziz Enhaili is an expert on the Middle East, of Islam and Foreign policy. He is a contributor on irregular basis to the ‘’Neighbouring countries’’ of the European Union, a unit of Europe2020, a groupe dedicated to prospective studies. He is... (Read next)

Read the other articles by Aziz Enhaili
Follow us on ...
Facebook Twitter