Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Grand Ciel Bleu : Un petit pas pour le livre, un grand pas pour la francophonie sudburoise

On estime à quelque 35% la population sudburoise qui s’exprime en français, pourtant la ville ne comptait jusque-là aucune librairie francophone digne de ce nom. La communauté a pris les choses en main et Grand Ciel Bleu, la librairie du Nouvel-Ontario, a vu le jour.

Pour l’ex-montréalais que je suis, habitué à me rendre à la librairie du coin pour chercher mon bouquin, l’absence d’une librairie francophone à Sudbury avait quelque chose d’un peu frustrant. Bien sûr, il y avait des points de vente de livres francophones, notamment le Service ÉDUC du centre FORA, la Coopérative Boréal du collège Boréal, ou même la librairie de l’Université Laurentienne, mais des centres franchement dégarnis et n’offrant généralement que des ouvrages pédagogiques et le matériel scolaire. Grand Ciel Bleu arrive comme quelque chose de particulièrement opportun. 


La librairie a ouvert ses portes au début du mois de septembre 2008, avec une ambition avouée de contribuer au rayonnement de la culture francophone dans le Nord de l’Ontario. Située sur la rue Durham, au Centre-ville de Sudbury, c’est-à-dire à une dizaine de minutes aussi bien de l’Université Laurentienne que du collège Boréal, principaux bassins estudiantins francophones, Grand Ciel Bleu offre une bonne gamme de produits. Des livres dans toutes les disciplines du savoir, de la littérature adulte ou jeunesse, des ouvrages de référence. Dans les rayons, vous croiserez un prof à l’affut de la dernière nouveauté dans son domaine, un parent et son petit dans la section jeunesse, des étudiants. Puis, ce sera Monsieur et Madame tout le monde, en quête d’ils ne savent exactement quoi. Peut-être ne sont-ils là que pour le plaisir du livre ou pour prendre une tasse dans le café de la librairie. Le journal de Montréal, Voir, Le Devoir sont quelques-uns des titres qui enchanteront ici les mordus de l’actualité québécoise. La presse française y aussi représentée. On peut notamment s’y procurer Charlie Hebdo pour rire avec les Français, Le Nouvel Observateur, ainsi qu’une impressionnante gamme de revues. La présence de Jeune Afrique et quelques autres revues africaines fera plaisir aux Africains du coin. Elle enchantera tous ceux, intellectuellement curieux, que les clips télévisuels n’offrant de l’Afrique que le visage du drame n’ont jamais réussi à satisfaire. L’environnement de Grand Ciel Bleu est très convivial et le concept invitant. La disposition des rayons, leur hauteur qui met chaque livre à portée de main, ainsi que la douce luminosité des lieux créent une impression agréable. On est loin de cet écrasement qu’on ressent dans bon nombre de librairies. Loin de ces endroits où vous circulez entre les rayons avec une certaine appréhension, la crainte qu’un échafaudage cède et que vous vous retrouviez ensevelis sous deux ou trois tonnes d’encyclopédies. Pourtant Grand ciel bleu reçoit quelque 1000 titres en nouveautés par mois, un volume que les étagères accueillent avec grâce. 


Un centre pour la culture francophone

Plus qu’une simple librairie, Grand Ciel Bleu se veut un centre d’animation culturelle. Au menu de sa programmation, des pièces de théâtre pour enfants, des lancements de livre, des conférences, des cabarets, etc. Déjà, le calendrier du mois de novembre s’annonce bouclé. Dès le 1er, une troupe de jeune comédiens représentera la pièce Bonjour l’orignal vampire de Norman Renaud. Le 7, la librairie recevra l’écrivain sénégalais Souleymane Gomis qui viendra présenter son livre La relation famille- école au Sénégal. Deux jours après, ce sera au tour de la photographe sudburoise Mariana Lafrance de procéder au lancement de son livre La ville invisible. Plus tard dans le mois, le groupe musical Les Croquettes interprétera des chansons écrites à partir des textes de Patrice Desbiens, célèbre poète de la région.

Grand ciel Bleu est une entreprise à but non-lucratif montée par un groupe de citoyens. L’ambition de la librairie est de redynamiser le fait français à Sudbury et dans le Nord de l’Ontario plus globalement, d’apporter une contribution au rayonnement de la culture francophone. Selon son directeur, Robert Beauchamp, l’entreprise espère à terme s’établir comme coopérative. Pour moi lecteur, le statut juridique de Grand ciel bleu importe peu. Tout ce que je veux, ce sont les livres, de nouveaux livres, de bons livres. Ma première impression est plutôt favorable, très favorable même. Quand il s’agit de préserver leur identité, les franco-ontariens, en tout cas, ceux du Nord, y mettent la touche. Pour le dire en bon français, they don’t just talk the talk, they walk the walk.


* La librairie Grand Ciel Bleu.

** Le café de la librairie.


Partagez vos idées avec Osée Kamga
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Chronique
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter