Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Osheaga - Pacifisme et réjouissances pour la rentrée scolaire

par , journaliste
Photo : Guy Labissonnière.*
Événement surprise, Osheaga, qui s’est déroulé les 2 et 3 septembre, scelle la saison des festivals internationaux à Montréal et coïncide avec la rentrée scolaire. Osheaga aura accueilli plus que son objectif quotidien de 20,000 jeunes et moins jeunes pour une première saison : c’est une foule venue pour célébrer la musique qui a assisté aux spectacles, et ce malgré quelques moments pluvieux ; la norme n’étant pas à l’exubérance festive des initiations, on observait plutôt des gens en couple ou en groupe qui célébraient ce festin musical. 

Le groupe Gillett, qui a produit l’événement, n’en n’est pas à ses premières armes et n’a pas lésiné sur les moyens en implantant un imposant système assurant la sécurité, la salubrité et l’approvisionnement en nourriture. 

Osheaga est une expression mohawk qui se lit  « O she ha ga ». Elle signifie « les gens aux mains agitées » en parlant de Jacques Cartier et les gens de son entourage qui gesticulaient en disant qu'il appelait une terre Hochelaga.

Il y a quelques années, la publicité d’un produit nettoyant annonçait que c’était dans l’eau que le « spic & span » prenait tout son pep et son fringant or, pour Osheaga, c’est dans la programmation que le festival a pris tout son sens. Il y a eu de tout pour les esprits jeunes et ouverts, tant au niveau musical qu’au niveau visuel. Ce fut un délice de découvertes en groupes émergents mais aussi une orgie visuelle avec « The Flaming Lips», et même une quasi-lévitation musicale avec le groupe « Ben Harper and the Innocent Criminals » ! Avec 50 prestations offertes sur 4 chapiteaux, il y en a eu pour tous les esprits. 

Photo : Guy Labissonnière.**
Osheaga a lieu sur le site d’Expo 67, lieu d’une exposition qui propulsa Montréal sur la scène mondiale, Osheaga diversifie la programmation globale des festivals internationaux en s’attaquant à un créneau encore vacant et visant à combler les besoins spécifiques d’une jeunesse moderne se préparant à prendre la relève.

Tout en offrant un tremplin aux groupes émergents du Québec et d’autres pays, Oshega contribue à placer Montréal au premier rang sur l’échiquier continental de la culture. On peut déjà prévoir qu’on se pressera au portillon l’année prochaine pour un passeport musical et que la programmation sera remplie de surprises et de découvertes.

Photos Copyright Guy Labissonnière.





* Ben Harper.

** Dobacaracol.


Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter