Tolerance.ca
Director / Editor: Victor Teboul, Ph.D.
Looking inside ourselves and out at the world
Independent and neutral with regard to all political and religious orientations, Tolerance.ca® aims to promote awareness of the major democratic principles on which tolerance is based.

Scandale de dépenses injustifiées au Sénat

(French version only)
By
Contributor, Member of Tolerance.ca®

Le Sénat est mal aimé des Canadiens. Plusieurs citoyens le jugent inutile et aimeraient le voir aboli. Les récentes affaires de scandale de dépenses injustifiées de quelques sénateurs ne sont pas de nature à redorer son blason et encore moins à rassurer la population sur la gestion des deniers publics par cette institution.

Odeur de scandale dans les couloirs du Sénat canadien. Depuis plusieurs mois, la chambre haute du parlement est aux prises avec des affaires de dépenses illégitimes de sénateurs issus des partis conservateur et libéral du Canada.

Mike Duffy et le scandale de dépenses injustifiées

En 2008, Stephen Harper avait désigné Michael Dennis "Mike" Duffy comme sénateur conservateur. Jusqu’à sa récente disgrâce, il était proche du bureau du Premier ministre.

L’ancien journaliste avait réclamé et perçu des allocations injustifiées pour sa résidence secondaire en Île-du-Prince-Edouard alors qu’il vit à Ottawa depuis de nombreuses années. La révélation de cette information a suscité le tollé au sein de l’opinion publique. C’est dans ce contexte que le chef de cabinet d’alors du Premier ministre lui a remis un chèque de 90 000 dollars pour qu’il l’aide à rembourser au Sénat les sommes indues. Nigel Wright s’est par la suite retrouvé dans une situation intenable et a dû démissionner de son poste.

Si M. Wright avait soutenu l’été dernier n’avoir pas mis le premier ministre au courant de cette transaction, le sénateur a fini, la semaine dernière, par l’entremise de son avocat, par déclarer que non seulement le bureau du premier ministre était au courant de ses dépenses, mais également qu’il les approuvait. À en croire le raisonnement de l’avocat du sénateur Duffy, cette volte-face serait due au mécontentement de la base conservatrice.

Comme si ce scandale ne suffisait pas à ébranler le château conservateur sur ses fondations, deux autres des sénateurs désignés par le premier ministre conservateur, Pamela Wallin et Patrick Brazeau, sont également empêtrés dans le scandale d'allocations touchées à tort.

Malgré la forte pression des partis de l’opposition au sein de la Chambre des communes, Stephen Harper est resté droit dans ses bottes. Il n'a nullement dérogé à sa ligne de défense: il n’a rien à voir avec ce scandale des dépenses injustifiées des trois sénateurs et ils doivent répondre de leurs méfaits et en rendre des comptes à qui de droit.

***

A quelques jours du prochain congrès du parti gouvernemental à Calgary, les conservateurs s’impatientent. Ils ont hâte de voir ce scandale s’éloigner. Le premier ministre a de son côté tout intérêt à se dissocier de cette dommageable controverse. Ayant bâti une partie de son capital politique sur la moralisation de la vie publique, il ne peut se permettre de se retrouver au milieu de ses partisans avec une image entachée par ce scandale.

28 octobre 2013



* http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Cansenate.jpg


Comment on this article!
To post a comment, we encourage you to become a member of Tolerance.ca® or log in if you are already a member. You can still post your commentwithout registering, but you will need to fill your personal information each time.

Become a member (free)   |   Log in

Postings are subject to the terms and conditions of Tolerance.ca®. Before submitting your message , you must read the Terms and conditions of Tolerance.ca® and agree to them by checking the box below.
Your name:
Email:
Heading:
Message:
 
  I have read and agree to the Terms and conditions of Tolerance.ca®.
Contributor
This article is part of

Aziz Enhaili's Page
By Aziz Enhaili

Aziz Enhaili is an expert on the Middle East, of Islam and Foreign policy. He is a contributor on irregular basis to the ‘’Neighbouring countries’’ of the European Union, a unit of Europe2020, a groupe dedicated to prospective studies. He is... (Read next)

Read the other articles by Aziz Enhaili
Follow us on ...
Facebook Twitter