Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Canada. Les femmes plus nombreuses à détenir un diplôme universitaire parmi les jeunes diplômés

Selon les nouvelles données de l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM), 11 782 700 adultes âgés de 25 à 64 ans possédaient un titre d'études postsecondaires en 2011, ce qui représente près des deux tiers (64,1 %) de l'ensemble de la population âgée de 25 à 64 ans.

À titre de comparaison, au Recensement de 2006, 60,7 % des Canadiens âgés de 25 à 64 ans avaient un titre d'études postsecondaires.

Les femmes étaient proportionnellement plus nombreuses à détenir un grade universitaire parmi les jeunes diplômés que parmi les plus âgés

En 2011, les femmes représentaient 59,1 % des jeunes adultes de 25 à 34 ans titulaires d'un grade universitaire. Cette part était supérieure à celle des femmes plus âgées, laquelle s'établissait à 47,3 % des titulaires d'un grade universitaire âgés de 55 à 64 ans.

Dans l'ensemble des titulaires d'un grade universitaire, la différence entre les proportions des grades détenus par les femmes plus jeunes et les femmes plus âgées était la plus importante chez les diplômées en médecine. Dans le groupe des 25 à 34 ans, les femmes détenaient environ deux tiers (62,2 %) des diplômes en médecine, comparativement à un peu plus du quart (28,0 %) dans le groupe des 55 à 64 ans.

Près de la moitié (47,3 %) des adultes âgés de 25 à 34 ans ayant un doctorat acquis étaient des femmes, tandis que cette proportion était d'environ un tiers (31,6 %) pour le groupe plus âgé (55 à 64 ans). Il s'agissait du seul grade universitaire majoritairement détenu par des hommes parmi les diplômés plus jeunes.

La plupart des titulaires d'un certificat d'apprenti inscrit étaient des hommes

Pour ce qui est des métiers, environ 8 titulaires d'un certificat d'apprenti inscrit sur 10 étaient des hommes.

Les hommes représentaient plus des trois quarts (78,9 %) des titulaires d'un certificat d'apprenti inscrit âgés de 25 à 34 ans. Cette proportion était pratiquement la même que celle observée chez les hommes âgés de 55 à 64 ans (80,1 %). Les titulaires d'un certificat d'apprenti inscrit comprennent, par exemple, les électriciens et les plombiers.

Parmi les trois titres d'études postsecondaires, le certificat d'une école de métiers était le seul dont les titulaires affichaient une proportion plus faible de jeunes adultes comparativement aux adultes plus âgés.

En 2011, 10,7 % des adultes âgés de 25 à 34 ans étaient titulaires d'un certificat d'une école de métiers comparativement à 12,8 % des adultes âgés de 55 à 64 ans. Par contre, une plus forte proportion d'adultes âgés de 25 à 34 ans étaient titulaires d'un grade universitaire (31,9 %) par rapport aux adultes âgés de 55 à 64 ans possédant les mêmes titres (20,2 %). La proportion de diplômés des collèges était également plus élevée, s'établissant à 22,1 % chez les jeunes adultes comparativement à 18,3 % chez les plus âgés.

Les femmes étaient proportionnellement plus nombreuses à détenir un grade universitaire parmi les jeunes diplômés des domaines d'études en STGM que parmi les diplômés plus âgés, mais les hommes en détenaient encore la majorité

Les domaines d'études en STGM comprennent les catégories « sciences et technologies », « génie et technologies du génie » et « mathématiques et sciences informatiques ».

En 2011, les hommes représentaient la majorité (67,4 %) des adultes âgés de 25 à 64 ans ayant un grade universitaire en STGM. À titre de comparaison, parmi les adultes titulaires de grades universitaires non liés aux STGM, 6 sur 10 (60,6 %) étaient des femmes.

Les femmes, dans leur ensemble, représentaient légèrement moins que le tiers (32,6 %) des adultes âgés de 25 à 64 ans titulaires d'un grade universitaire en STGM. Cependant, les femmes plus jeunes détenaient une part supérieure des grades universitaires en STGM comparativement aux femmes plus âgées. Les jeunes femmes âgées de 25 à 34 ans représentaient 39,1 % des titulaires d'un grade universitaire en STGM dans ce groupe d'âge, alors que leur proportion était de 22,6 % pour le groupe des 55 à 64 ans. Dans les domaines non liés aux STGM, la proportion des femmes plus jeunes titulaires d'un grade universitaire s'établissait à 65,7 %, contre 53,6 % chez les femmes plus âgées.

Dans les domaines liés aux STGM des « sciences et technologies », les femmes plus jeunes détenaient la majorité (58,6 %) des grades universitaires, alors que les femmes plus âgées en détenaient 34,9 %. Les femmes plus jeunes détenaient aussi une plus grande part (23,1 %) des grades universitaires en « génie et technologies du génie » que les femmes du groupe plus âgé (8,5 %). En « mathématiques et sciences informatiques », la part détenue par les femmes des deux groupes d'âge était similaire, s'établissant à 30,4 % pour les plus jeunes et à 29,3 % pour les plus âgées.

Les immigrants détenaient environ la moitié des grades universitaires en STGM

En 2011, les immigrants adultes âgés de 25 à 64 ans représentaient un peu moins du quart (24,6 %) de l'ensemble de la population adulte du Canada, mais plus du tiers (34,3 %) des adultes ayant un grade universitaire. Environ la moitié (50,9 %) de tous les grades en STGM était détenue par des immigrants, y compris ceux qui habitent au Canada depuis de nombreuses années et les nouveaux arrivants.

Un peu plus de deux doctorats sur cinq ont été obtenus à l'extérieur du Canada

La majorité (73,8 %) des 11,8 millions d'adultes au Canada âgés de 25 à 64 ans ayant un titre d'études postsecondaires avaient étudié dans leur province ou territoire de résidence en 2011, tandis que 9,9 % avaient étudié dans une autre province ou un autre territoire et 16,3 % avaient étudié dans un autre pays. Parmi ceux ayant étudié dans un autre pays, 83,6 % étaient des immigrants et 7,5 % étaient des résidents non permanents.

Un peu plus de deux titulaires d'un doctorat sur cinq (41,9 %) avaient obtenu leur titre dans un autre pays, comparativement à 33,8 % de ceux ayant une maîtrise et à 21,0 % de ceux ayant un baccalauréat.

Les titulaires d'un certificat d'une école de métiers étaient plus susceptibles d'avoir étudié dans leur province ou territoire de résidence (86,4 %) que les titulaires d'un diplôme d'études collégiales (82,5 %) ou d'un grade universitaire (62,3 %).

Près de la moitié des Autochtones âgés de 25 à 64 ans possédaient un titre d'études postsecondaires
En 2011, près de 671 400 adultes âgés de 25 à 64 ans ont déclaré une identité autochtone dans le questionnaire de l'ENM, ce qui représente 3,7 % de l'ensemble de la population âgée de 25 à 64 ans.

Près de la moitié (48,4 %) de la population autochtone âgée de 25 à 64 ans possédait un titre d'études postsecondaires en 2011. En comparaison, près des deux tiers (64,7 %) de la population non autochtone âgée de 25 à 64 ans possédaient un tel titre.

Parmi les adultes des Premières Nations âgés de 25 à 64 ans, plus de 4 sur 10 (44,8 %) détenaient un titre d'études postsecondaires. La proportion d'adultes des Premières Nations ayant un titre d'études postsecondaires était plus élevée chez les Indiens non inscrits (52,1 %) que chez les Indiens inscrits (42,3 %).

Plus de la moitié (54,8 %) des Métis âgés de 25 à 64 ans possédaient un titre d'études postsecondaires.

Plus d'un tiers (35,6 %) des Inuits âgés de 25 à 64 ans possédaient un titre d'études postsecondaires.

Les Autochtones plus jeunes avaient un niveau de scolarité plus élevé que les plus âgés

En 2011, parmi les Autochtones âgés de 35 à 44 ans, 68,0 % étaient titulaires d'au moins un diplôme d'études secondaires, comparativement à 58,7 % chez ceux âgés de 55 à 64 ans.

Les femmes autochtones plus jeunes étaient plus susceptibles d'être des diplômées universitaires que les femmes autochtones plus âgées. La proportion de femmes autochtones âgées de 35 à 44 ans possédant un grade universitaire en 2011 était de 13,6 %, contre 10,2 % pour les femmes âgées de 55 à 64 ans. Cette proportion était de 7,6 % pour les hommes des deux groupes d'âge.

Les Autochtones plus jeunes, femmes et hommes, étaient plus susceptibles d'être titulaires d'un diplôme d'études collégiales que les plus âgés. Parmi les femmes autochtones âgées de 35 à 44 ans, 27,1 % étaient titulaires d'un diplôme d'études collégiales en 2011, contre 21,4 % de celles âgées de 55 à 64 ans. Les hommes autochtones âgés de 35 à 44 ans étaient également plus susceptibles d'être titulaires d'un diplôme d'études collégiales (18,3 %) que ceux âgés de 55 à 64 ans (14,1 %).

© Statistique Canada -


Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter