Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Canada. Hausse des ménages propriétaires de leur logement

De 1981 à 2006, la proportion de Canadiens ayant choisi d'être propriétaires de leur logement, plutôt que d'être locataires, a augmenté. Au début de cette période de 25 ans, 62 % des ménages étaient propriétaires d'un logement; en 2006, cette proportion s'élevait à 69 %.

Toutefois, la tendance n'était pas répartie de façon égale au sein de tous les genres de ménages.

Chez les jeunes ménages formés de personnes âgées de 20 à 39 ans se situant dans les 20 % inférieurs de la distribution du revenu, le taux d'accession à la propriété a régressé pendant la période de 25 ans. Chez les ménages composés de personnes du même groupe d'âge, mais qui appartiennent à la tranche de revenu supérieure, le taux d'accession à la propriété a augmenté.

L'étude examine si ces tendances divergentes de l'accession à la propriété sont liées à un ensemble de caractéristiques qui, selon les attentes générales, influeraient sur la décision de devenir propriétaire. Ces caractéristiques comprennent le revenu, la richesse et la situation d'emploi du ménage ainsi que la conjoncture générale du marché du logement.



Les ménages ayant un revenu supérieur, une richesse suffisante pour faire un versement initial et une plus forte participation au marché du travail étaient plus susceptibles d'être propriétaires que locataires. L'accession à la propriété était associée à la faiblesse du coût de la propriété par rapport à la location.

L'abordabilité des hypothèques était aussi un facteur important. De 1981 à 1986, l'effet des charges de remboursement d'un prêt hypothécaire sur l'accession à la propriété a augmenté en flèche et a persisté pendant la période de 20 ans qui a suivi.

Une fois prise en compte l'influence du revenu, de la richesse, de la conjoncture du marché du logement et de l'emploi sur la décision d'accéder à la propriété, des tendances divergentes de l'accession à la propriété ont été décelées au sein des ménages appartenant aux tranches de revenus inférieures et supérieures. Ces tendances témoignent d'un changement sous-jacent dans la nature du marché du logement.

Le changement était le plus évident dans la comparaison du taux d'accession à la propriété relativement aux types de familles et aux tranches de revenus.

Par exemple, dans la tranche inférieure du revenu, les couples âgés de 20 à 39 ans ayant des enfants ont vu le taux d'accession à la propriété diminuer, passant de 47 % à 35 % entre 1981 et 2006. Pendant cette même période, dans la tranche supérieure du revenu, le taux d'accession à la propriété des couples ayant des enfants a augmenté, passant de 88 % à 94 %.

Contrairement aux couples ayant des enfants, les personnes hors famille se sont tournées progressivement vers la propriété, sans égard à leur niveau de revenu.

De 1981 à 2006, dans la tranche inférieure du revenu, le taux d'accession à la propriété chez les personnes hors famille âgées de 20 à 39 ans s'est accru, passant de 9 % à 17 %. Par ailleurs, le taux observé chez ce genre de ménage se situant dans la tranche de revenu supérieure a augmenté davantage, passant de 38 % à 60 %.

 

© Statistique Canada -


Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter