Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Canada. Les aînés, victimes de violence

En 2009, plus de 154 000 personnes de 55 ans et plus, soit 2 % des Canadiens, vivant dans les 10 provinces ont déclaré avoir été victimes d'un crime violent au cours des 12 mois précédents.

Les Canadiens âgés ont indiqué qu'ils avaient fait l'objet de près de 241 000 incidents violents en 2009, ce qui représente un taux de 28 incidents violents pour 1 000 habitants. Ce taux était similaire à celui constaté en 2004, soit l'année la plus récente au cours de laquelle ces données ont été recueillies.

Les Canadiens âgés ont affiché les plus faibles taux de victimisation avec violence. Par exemple, le taux de victimisation avec violence chez les personnes de 55 ans et plus était environ le dixième du taux inscrit par le groupe le plus jeune, c'est-à-dire les personnes de 15 à 24 ans.

Les types de violence subie par les personnes âgées étaient semblables à ceux déclarés par les Canadiens de moins de 55 ans. Les deux groupes ont mentionné les voies de fait comme le type de victimisation avec violence le plus fréquent.

Les personnes âgées qui ont été victimes d'un incident violent étaient plus susceptibles que les jeunes de le signaler à la police. Près de la moitié (46 %) des incidents de victimisation avec violence à l'endroit des personnes âgées ont été portés à l'attention de la police, comparativement à un peu plus du quart (28 %) des incidents violents envers les jeunes.

Parmi les ménages canadiens composés uniquement de résidents âgés de 55 ans et plus, 8 % ont déclaré avoir été victimes d'un crime contre le ménage en 2009. Dans l'ensemble, le taux de victimisation des ménages âgés est demeuré stable depuis 2004.

Le taux de victimisation des ménages âgés était moins de la moitié du taux enregistré par les jeunes ménages. Le vol de biens du ménage était la forme la plus courante de crime sans violence déclaré par les deux groupes.

La majorité (91 %) des Canadiens âgés se sont dits satisfaits de leur sécurité personnelle par rapport à la criminalité. Toutefois, cette proportion a fléchi pour se fixer à 83 % chez les personnes âgées qui avaient été victimes d'un crime violent au cours de l'année précédente.

 

© Statistique Canada -


Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter