Tolerance.ca
Director / Editor: Victor Teboul, Ph.D.
Looking inside ourselves and out at the world
Independent and neutral with regard to all political and religious orientations, Tolerance.ca® aims to promote awareness of the major democratic principles on which tolerance is based.

Retraite à 60 ans. Pour le Conseil du patronat du Québec, la retraite anticipée ne doit plus être considérée comme un droit

(French version only)
Share this article

Montréal– À l’occasion de la consultation publique sur le vieillissement de la main-d’œuvre et l’avenir de la retraite menée présentement par les adjoints parlementaires à l’Assemblée nationale du Québec de la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et du ministre des Finances, Mme Johanne Gonthier et M. Emmanuel Dubourg, le Conseil du patronat du Québec a émis plusieurs recommandations.

Le Conseil recommande notamment d’encourager les travailleurs d’expérience à demeurer plus longtemps sur le marché du travail. «Chaque entreprise est en effet en mesure de mettre en œuvre les solutions lui convenant le mieux pourvu qu’elle puisse compter sur les incitatifs appropriés ainsi qu’un environnement fiscal et réglementaire qui lui offre suffisamment de souplesse » souligne le communiqué de presse du Conseil du patronat.

Au nombre des mesures proposées par le Conseil, on note : la poursuite des efforts de sensibilisation des employeurs à la nécessité de s’adapter rapidement au profil vieillissant de la main-d’oeuvre, l’offre aux entreprises qui en ont besoin d’incitatifs financiers pour effectuer un exercice de gestion prévisionnelle de la main d’œuvre ainsi qu’un crédit d’impôt pour la formation des travailleurs de 55 ans et plus.

Le Conseil du patronat estime en outre qu’un changement de mentalité s’impose pour faire en sorte que la retraite anticipée ne soit plus considérée comme un droit.

Selon le Conseil,  le moment est peut-être venu d’entamer un débat sur l’âge d’admissibilité à la rente de retraite (60 ans) qui a été établi à une époque où le contexte économique et démographique était radicalement différent, a précisé M. Yves-Thomas Dorval, président du Conseil du patronat. Il est sans doute temps de modifier les régimes actuels et de mettre en œuvre des mesures incitatives pour encourager les gens à prendre leur retraite plus tardivement ».

23 janvier 2012



Comment on this article!

Postings are subject to the terms and conditions of Tolerance.ca®.
Your name:
Email
Heading:
Message:
Follow us on ...
Facebook Twitter