Tolerance.ca
Director / Editor: Victor Teboul, Ph.D.
Looking inside ourselves and out at the world
Independent and neutral with regard to all political and religious orientations, Tolerance.ca® aims to promote awareness of the major democratic principles on which tolerance is based.

Démission du directeur général de la Ville de Montréal : Malaise dans l’entourage du maire Tremblay

(French version only)
Share this article

Montréal – « Le départ du directeur général de la Ville de Montréal, Louis Roquet, qui survient trois ans avant la fin de son mandat, laisse entrevoir un malaise au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal.

En effet, le départ précipité de monsieur Roquet témoigne de son incapacité à convaincre  les élus de la majorité de la nécessité de procéder à des regroupements de services pour réaliser des économies d’échelle », a déclaré la chef de l’Opposition officielle et chef de Vision Montréal, Louise Harel.

« Le chantier d'optimisation, annoncé avec conviction par monsieur Roquet comme pouvant réduire substantiellement le fardeau des dépenses de la Ville, s’est trouvé en panne, faute de leadership du maire et à cause de l’hostilité de plusieurs élus d’Union Montréal. Une rumeur récente au sein de l’administration faisait valoir un affrontement persistant entre le président du comité exécutif, Michael Applebaum, et le directeur général », a ajouté madame Harel.

« Nous déplorons toutefois que monsieur Roquet n’ait pas sanctionné le contrôleur général, Pierre Reid, pour avoir espionné les courriels du vérificateur général et ceux de certains élus », a-t-elle poursuivi.

« Pour une quatrième fois au cours de ses trois mandats, le maire Tremblay perd son homme de confiance. Nous souhaitons à monsieur Roquet de poursuivre avec succès le mandat qu’il entreprendra à l’étranger », a conclu Louise Harel.

19 décembre 2011



Comment on this article!

Postings are subject to the terms and conditions of Tolerance.ca®.
Your name:
Email
Heading:
Message:
Follow us on ...
Facebook Twitter