Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Québec. Malgré l’incertitude économique, des augmentations plus élevées qu’en 2011 sont prévues par les employeurs

Partagez cet article

Montréal – Les augmentations salariales que les employeurs du Québec prévoient accorder l’an prochain, qui se situent en moyenne à 2,9 %, seront généralement égales ou légèrement supérieures à celles de 2011, en dépit de l’incertitude liée à la situation économique mondiale.

Voici la principale tendance qui ressort du Dossier spécial sur les prévisions salariales 2012, une publication annuelle du Conseil du patronat du Québec préparée par les meilleures firmes de consultation en ressources humaines du Québec (Aon Hewitt, Mercer, Morneau Shepell, Towers Watson). Le dossier a été dévoilé aujourd’hui, à Montréal, à l’occasion d’un petit déjeuner-causerie auquel ont participé plus d’une centaine de gestionnaires et de professionnels en ressources humaines.

Tout comme l’an dernier, on constate que les disparités régionales et sectorielles en matière d’augmentations de salaire seront relativement moins présentes en 2012. Il ne devrait pas y avoir d’écarts considérables non plus au regard des hausses accordées entre les différentes catégories d’emplois (personnel technique et administratif, personnel d’opération et de production, professionnels, cadres, cadres supérieurs, etc.).

« Dans un contexte de concurrence mondiale, où l’accès à une main-d’œuvre disponible, de qualité et à un coût concurrentiel constitue une priorité, il est essentiel que les employeurs bénéficient des meilleures conditions possibles (notamment en ce qui a trait aux taxes sur la masse salariale) pour créer de la richesse et offrir ainsi une rémunération qui soit compétitive à leurs employés », selon le président du Conseil du patronat du Québec, M. Yves-Thomas Dorval.

173 $ de plus par employé en taxes sur la masse salariale

Il est intéressant de noter à cet égard que les augmentations salariales prévues pour 2012 représenteront pour les employeurs du Québec un coût moyen annuel additionnel de 173 $ pour chaque employé en taxes sur la masse salariale, en tenant compte des différents taux de cotisation annoncés pour l’an prochain (cotisations au Fonds de santé et de sécurité du travail, au Régime québécois d’assurance parentale, à la Régie des rentes du Québec, au régime d’assurance-emploi, au Fonds de santé du Québec, etc.).

Dans la deuxième édition de son Bulletin de la prospérité du Québec, dévoilée en août dernier, le Conseil du patronat rappelait d’ailleurs la situation peu concurrentielle de la province à ce chapitre, le Québec obtenant une note de « C- » pour ce qui est du coût de la main-d’œuvre (une note encore plus faible qu’en 2010, alors que le Québec avait obtenu un « C »). Rappelons à cet effet que les employeurs du Québec paient annuellement environ 30 % de plus en taxes sur la masse salariale que leurs concurrents de l’Ontario ou de la moyenne canadienne.

Le dossier spécial annuel du Conseil du patronat du Québec sur les prévisions salariales est disponible en français et en anglais sur le site Web de l’organisme (www.cpq.qc.ca).

* * *

Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit également la vaste majorité des associations patronales sectorielles, en faisant ainsi la seule confédération patronale du Québec.

Renseignements et entrevues :
Patrick Lemieux
Conseiller – Communications
Cell. : 438 886 9804

13 octobre 2011

 



Réagissez à cet article !

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Votre nom :
Courriel
Titre :
Message :
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter