Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

« Non à un nouvel emprunt de 71 millions de dollars présenté par l’administration Tremblay » -Louise Harel

Partagez cet article

Montréal – « Alors que Montréal est sans dessus dessous en matière de réfection routière, que les travaux majeurs sur le pont Mercier et l’échangeur Turcot aggravent l’état de la circulation, que le sort du pont Champlain et d’un futur SLR reste incertain, il est inconcevable que l’administration Tremblay veuille emprunter 71 millions de dollars pour démanteler l’autoroute Bonaventure », a déclaré la chef de l’Opposition officielle et chef de Vision Montréal, Louise Harel, rappelant les 30 millions de dollars déjà versés depuis 2005 à la Société du Havre de Montréal (SHM) pour effectuer les travaux du Quartier Bonaventure.

« Compte tenu des travaux à venir pour le remplacement du pont Champlain, il y a lieu de décréter immédiatement un moratoire sur le démantèlement de l’autoroute Bonaventure, d’autant que le projet est retardé en raison de la nécessaire mise à niveau du collecteur William », d’ajouter le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais.

Un moratoire des travaux sur Bonaventure

« Le moratoire doit permettre à la Ville de Montréal de revoir le projet de réaménagement de Bonaventure, à la lumière des décisions qui seront prises quant à la réalisation d’un train léger sur rail ou de tout autre système de transport collectif, à l’occasion du remplacement du pont Champlain, a déclaré la conseillère municipale du district de Saint-Henri – Petite-Bourgogne – Pointe-Saint-Charles, Véronique Fournier. Ce sera aussi l’occasion de revoir les recommandations de l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM), notamment celle d’intégrer les voies réservées pour autobus à même le boulevard urbain et non dans le corridor Dalhousie ».

La Société du Havre de Montréal : inutile

« Montréal étant dans une situation financière difficile alors que les Montréalais sont menacés d’une autre hausse de taxe, il est insensé que la SHM continue, à coup de millions de dollars de subvention, de dédoubler l’expertise du Bureau des grands projets de la Ville et des autres services concernés », a ajouté le conseiller municipal du district de Saint-Jacques, François Robillard.

« Alors que 98 % du financement de la SHM provient des fonds publics de la Ville de Montréal, cette société n’est pas soumise à la Loi d’accès aux documents des organismes publics puisqu’aucun élu municipal ne siège à son conseil d’administration depuis que le maire Tremblay s’est retiré en 2010. Cette situation incongrue est inacceptable pour les Montréalais qui sont en droit d’exiger de la transparence dans la gestion de l’argent provenant de leurs taxes », a conclu Louise Harel.

Rappelons que le 12 juillet dernier, Benoit Dorais, maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, a écrit au vérificateur général afin de porter à son attention la situation hautement préoccupante à la SHM.

À l’occasion du conseil municipal du 22 août prochain, Vision Montréal présentera une motion proposant un moratoire sur les travaux du Quartier Bonaventure ainsi que le démantèlement de la SHM.


– 30 –

Renseignements :
Marie-Hélène d’Entremont
Attachée de presse
Cabinet de la chef de l'Opposition officielle
mh.dentremont-sauve@ville.montreal.qc.ca
Bureau : 514-872-2934
Cell. : 514-247-0446

16 août 2011



Réagissez à cet article !

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Votre nom :
Courriel
Titre :
Message :
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter