Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Montréal : « La circulation pourra être rétablie, mais la confiance ne le sera pas » -Louise Harel

Partagez cet article

Montréal -  «Le sentiment d’insécurité qui règne au sein de la population ne sera apaisé que lorsque les citoyens auront la conviction que le portrait complet de l’état des infrastructures routières dans la région de Montréal a été rendu public en toute transparence, a déclaré la chef de l’Opposition officielle à la Ville de Montréal, madame Louise Harel en réaction au point de presse du ministre Hamad sur la réouverture prochaine du tunnel Viger.

«Les Montréalais ne seront rassurés que lorsqu’ils connaîtront la condition réelle de toutes les structures du ministère des Transports à Montréal, notamment l‘échangeur Turcot, les autoroutes Ville-Marie et Métropolitaine, le pont Mercier et le pont-tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine, et qu’un véritable plan de réfection, incluant un calendrier de réalisation, sera mis en place pour remédier à la situation».

«À l’instar de l’ensemble de la population, nous nous réjouissons de voir que la circulation automobile en direction est sur l’autoroute Ville-Marie pourra être rétablie, mais il n’en demeure pas moins que le déficit de crédibilité du ministère des Transports demeurera vivace tant et aussi longtemps que nous ne pourrons pas mesurer la gravité de la situation. L’attitude dont a fait preuve le ministère au cours des derniers jours a créé de l’incertitude, et l’incertitude crée à son tour de l’inquiétude».

«J’entends inviter tous les élus montréalais à réclamer d’une seule voix que l’information permettant d’avoir un portrait de l’état des infrastructures routières du ministère des Transports à Montréal soit rendue publique dans les meilleurs délais, a poursuivi Mme Harel. L’Opposition officielle déposera une motion à cet effet lors de la prochaine séance du conseil municipal.  Le Conseil aura ainsi une occasion unique d’exprimer, au nom de l’ensemble de la population montréalaise, sa volonté d’avoir une vision globale de la situation, qui seule pourra rassurer les automobilistes montréalais».

De nouvelles sources de financement

«La population va se rallier à l’idée de participer au financement des infrastructures routières, que ce soit par la mise en place d’un péage ou d’autres mesures, uniquement lorsqu’elle comprendra l’urgence de la situation et seulement si les sommes perçues sont versées dans un fonds dédié. J’ose espérer que le maire Tremblay va cesser sa valse-hésitaton sur le financement et assumer le leadership qui lui incombe», a-t-elle conclu.

Renseignements : Alain Tittley pour Marie-Hélène d’Entremont
Cell. : 514-293-3883

5 août 2011



Réagissez à cet article !

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Votre nom :
Courriel
Titre :
Message :
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter