Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Louise Harel : l’équipe Ferrandez-Bergeron n'a pas la légitimité de prendre des décisions concernant la circulation

Partagez cet article

Montréal – « Il y a beaucoup de vanité à prétendre, comme le fait l’administration Ferrandez-Bergeron, que la circulation de transit se règle unilatéralement, arrondissement par arrondissement, rue par rue », a déclaré la chef de l’Opposition officielle à la ville de Montréal, madame Louise Harel, en rappelant que seul un plan directeur du trafic de transit peut empêcher les effets de débordement et favoriser une circulation efficace et acceptable.

Madame Harel, accompagnée de Véronique Fournier, conseillère de Saint-Henri/Petite Bourgogne/Pointe Saint-Charles, réagissait ainsi à la suite de diverses rencontres tenues à la demande de citoyens de la rue Chambord et de la rue Laurier. « Cela ne peut plus durer, il faut avoir une vue d’ensemble concertée et cesser de prendre des décisions de façon isolée, sans se préoccuper des conséquences », a-t-elle renchéri, en indiquant que les élues de Vision Montréal siégeant à la commission municipale des Transports, la vice-présidente, Elsie Lefebvre, et Véronique Fournier, demandaient l’examen d’un tel plan directeur par leur commission.

Oui à des mesures d’apaisement de la circulation
« Certes, il faut appliquer avec fermeté, à l’échelle de toute la ville, des mesures d’apaisement de la circulation pour rendre plus sécuritaire et conviviale la mobilité des personnes, notamment par la réduction de la vitesse permise, des saillies de trottoirs, des dos d’âne, etc., mais il faut éviter de prendre des décisions qui finissent par avoir des effets pervers, faute de plan d’ensemble », a fait valoir Louise Harel.

« À cet effet, il est faux de prétendre que l’équipe Ferrandez-Bergeron a la légitimité de prendre ces décisions concernant la circulation. Au contraire, rappelons-nous que le programme de Projet Montréal proposait ’’d’abolir le poste de mairie d’arrondissement, qui est l’expression politique et institutionnelle du démantèlement de Montréal, de sa transformation en l’équivalent de 19 villes dirigées chacune par un baron local’’’. En mettant en place des mesures radicales dans un seul arrondissement, le maire Ferrandez, soutenu par Richard Bergeron, se comporte lui-même en baron local », a déclaré la chef de Vision Montréal.

Une désorganisation qui ne peut plus durer
« La Ville de Montréal est profondément désorganisée depuis que le gouvernement du Québec a modifié la Charte de la Ville de Montréal, à la demande de l’administration Tremblay-Zampino, en décembre 2003. Cette loi, adoptée presqu’en catimini, devait retenir les villes fusionnées qui voulaient partir, en leur offrant de transformer les arrondissements en quasi-villes, avec des maires élus au suffrage universel, le pouvoir de taxer, le pouvoir d’emprunter et le pouvoir d’embaucher, notamment », a expliqué Louise Harel.

« Depuis lors, ce n’est plus une ville que nous avons mais une fédération d’arrondissements. La ville est menottée et cela vaut pour la circulation. Comment imaginer possible à Montréal que chaque arrondissement puisse décider de la circulation de transit sans plan d’ensemble. De toute évidence, le maire de Montréal a renoncé à manifester du leadership et se comporte comme le lieutenant-gouverneur de sa fédération d’arrondissements », a déploré Louise Harel.

« En vidant la Ville centrale de sa substance et de sa capacité de développer une vision cohérente, Gérald Tremblay a lui-même contribué à rendre cette ville inefficace et inéquitable. Montréal a besoin d’un leadership fort, afin d’éviter que la transformation de la métropole du Québec en 19 royaumes ne s’accentue davantage », a conclu Louise Harel.
 

– 30 –

Renseignements :
Marie-Hélène d’Entremont
Attachée de presse
Cabinet de la chef de l'Opposition officielle
Bureau : 514-872-2934 Cell. : 514-247-0446
Courriel : mh.dentremont-sauve@ville.montreal.qc.ca

6 juin 2011



Réagissez à cet article !

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Votre nom :
Courriel
Titre :
Message :
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter