Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Einat Wilf : «Je suis favorable à la création d'un État palestinien»

par
Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®

Quand les Palestiniens reconnaîtront qu’en créant l’État d’Israël, le peuple juif a retrouvé son foyer, ils seront enfin capables de se consacrer à la tâche remarquable, difficile, et infiniment profitable, de bâtir un État qui sera le leur.

____________________________

La politologue Einat Wilf (1970-) siège à la Knesset depuis 2010. Elle représentait jusqu’à récemment le Parti travailliste au parlement israélien. Elle l’a quitté en janvier 2011 en compagnie de quatre autres députés pour fonder, en compagnie d’Ehud Barak, le Parti de l’Indépendance. Nous nous sommes entretenu avec elle au sujet du sionisme, du Parti travailliste et de l’avenir du processus de paix israélo-palestinien.

Entrevue réalisée par Aziz Enhaili pour Tolerance.ca ®.

Tolerance.ca: Que signifie, selon vous, le sionisme dans l’Israël d’aujourd’hui? S’agit-il d’une idéologie religieuse, d’un messianisme? Que répondez-vous à ceux, y compris dans une partie de la diaspora juive, qui considèrent que le sionisme serait une idéologie raciste?

Einat Wilf: Le sionisme est tout d'abord le mouvement d'auto-détermination du peuple juif. Il représente en cela le projet historique de retour d'un peuple sur sa terre d'origine et de retour à l'auto-souveraineté. Le sionisme, c'est la possibilité pour les juifs d'être maîtres de leur destin, de leur histoire et d'administrer leur vie publique telle qu'ils l'entendent.

Ceux qui pensent qu'il s'agit d'une idéologie raciste ignorent l'essence même du sionisme. Ils nient l'existence du peuple juif en tant que peuple et son droit naturel à disposer de lui-même.

Tolerance.ca: Quelles sont les raisons du déclin du Parti travailliste aujourd’hui en Israël?

Einat Wilf: Le déclin du parti travailliste ne date pas d'hier. C'est un processus qui a commencé il y a un certain nombre d'années déjà. La première raison à mon sens tient au fait que le parti s'est radicalisé à gauche dans ses positions, délaissant une politique plus au centre. D'autre part, il n'a pas su s'adapter aux changements qu'a connus la société israélienne lors de ces dernières années.

Tolerance.ca: Quelles étaient les raisons de votre adhésion dans le passé au Parti travailliste?

Einat Wilf: J'étais au Parti travailliste à cause de son lien profond et du rôle particulier qu'il a joué dans l'histoire de l'État d'Israël. Je pensais également qu'il continuait d'être un parti sioniste, tout en proposant un panel d'opinions, comme c'était le cas lorsqu'il s'agissait d'un "grand" parti.

Tolerance.ca: Pourquoi l’avez-vous quitté et rejoint le mouvement «Indépendance» d’Ehud Barak?

Einat Wilf: Ces derniers temps, la situation à l’intérieur du parti était devenue extrêmement compliquée: certains membres du parti appelaient à la démission d’Ehud Barak, rendant pour lui la direction du Parti travailliste presque impossible. Ces critiques ont été proférées par des gens qui tout en continuant à être membres du parti ont prôné une toute autre politique et souhaitaient que les travaillistes se retirent de la coalition gouvernementale. D’autre part, le fossé idéologique au sein du parti s’est significativement aggravé. Alors que certains pensent que l’avenir du Parti travailliste passe par un positionnement clair et différencié à gauche sur le plan social et politique (socialisme extrême à mon sens), d’autres comme moi, pensent que sa vocation est de tendre vers des positions centristes sur le plan social et politique, lui permettant ainsi de dialoguer avec les forces pragmatiques en présence au sein du gouvernement Netanyahou.

Tolerance.ca: Êtes-vous personnellement favorable à la création d’un État palestinien indépendant, souverain et viable?

Einat Wilf: Oui. Je suis évidemment favorable à la création d'un tel État palestinien. Mais je pense qu'il faudrait d'abord poser la question aux Palestiniens.

Tolerance.ca: Pensez-vous que ce projet pourrait se concrétiser, à moyen terme? Sinon, pourquoi?

Einat Wilf: Je ne sais pas. Je suis sceptique. La raison principale de mon scepticisme est que lors des rencontres avec des Palestiniens, y compris avec les plus modérés, on se rend compte qu’il y a un refus total de reconnaître le lien historique du peuple juif avec cette terre et l’idée que celui-ci a au moins autant le droit que les autres peuples à un État dans la région.

En continuant de s’accrocher au faux espoir de voir un jour le foyer national juif disparaître d’une façon ou d’une autre des livres d’histoire et des cartes géographiques, les Palestiniens ont régulièrement manqué toutes les occasions de construire leur propre État.

Quand les Palestiniens reconnaîtront qu’en créant l’État d’Israël, le peuple juif a retrouvé son foyer, ils seront enfin capables de se consacrer à la tâche remarquable, difficile, et infiniment profitable, de bâtir un État qui sera le leur.

Entrevue réalisée par Aziz Enhaili pour Tolerance.ca ®.

24 février 2011



Réagissez à cet article !
Il y a actuellement 1 réaction.

Poster une réaction
Réponse à madame la député Juive de la knesset
par Léon T le 27 mars 2012

Mais madame ce qu'on vous reproche ,ce n'est pas la création d'Israel,mais le fait d'abord ,que vous ayez chassé de cette terre des centaines de milliers de Palestiniens qui étaient là avant vous ,et qu'ensuite,comme si cela ne suffisait pas  vous avez grignoté ce qui restait de la Palestine , Vous devriez jeter un coup d'oeil sur la carte de partage de 1948 .Israel tel que reconnu par l'ONU c'est celle de 1948.

Poster une réaction
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter