Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Un Québécois sur 10 vit avec une incapacité

Partagez cet article

MONTRÉAL - Au Québec, 10 % des personnes de tous âges ont une incapacité, c'est-à-dire qu'elles sont limitées dans leurs activités en raison de leur état physique ou mental ou d'un problème de santé. En partie à cause du vieillissement de la population, la proportion de Québécois ayant une incapacité s'est accrue entre 2001 et 2006.

Réalisée à partir de l'enquête la plus récente sur le sujet, l'étude publiée aujourd'hui par l'Institut de la statistique du Québec trace un portrait des répercussions de l'incapacité sur différents aspects de la vie des adultes et des enfants québécois.

Les enfants aussi touchés

Le taux d'incapacité s'accroît avec l'âge et atteint 46 % dans la population de 75 ans et plus vivant en ménage privé ou dans certains ménages collectifs non institutionnels, telles les résidences pour personnes âgées. Chez les enfants de moins de 15 ans, 3 % sont touchés en 2006. Dans la population adulte, il s'agit surtout d'incapacités liées à la mobilité, à l'agilité ou à la présence de douleurs. Dans le cas des enfants, ce sont principalement des problèmes de santé chroniques, des retards de développement ou des troubles d'apprentissage qui sont en cause.

Une situation socioéconomique précaire

Près de la moitié (46 %) des Québécois de 15 ans et plus avec incapacité ont déclaré un revenu inférieur à 15 000 $ (pour l'année 2005). Comparativement aux Québécois sans incapacité, les personnes ayant une incapacité sont moins scolarisées, sont moins susceptibles d'occuper un emploi et doivent composer avec des revenus inférieurs. En 2006, le taux d'emploi est de 40 % dans la population de 15-64 ans avec incapacité contre 73 % dans la population sans incapacité.

Des besoins particuliers

Une forte proportion (70 %) des personnes de 15 ans et plus avec incapacité ont besoin d'aide pour les activités de la vie quotidienne, soit pour les activités domestiques (ex. : travaux ménagers, aide pour aller à des rendez-vous ou faire des courses), soit pour les activités de base (ex. : se laver, soins médicaux à domicile). La moitié des personnes avec incapacité utilisent une aide technique (ex. : canne, prothèse auditive).

L'intégration des enfants avec incapacité en milieu scolaire

La majorité des enfants avec incapacité fréquentent une école ordinaire et des classes ordinaires. Plus de 6 élèves avec incapacité sur 10 sont limités dans leurs activités à l'école. L'étude révèle également des chiffres inquiétants quant à la violence verbale ou physique dont ces enfants font l'objet de même qu'une baisse de leur intérêt pour l'école. L'étude montre aussi que la situation des parents d'enfants ayant une incapacité est exigeante et qu'elle peut affecter leurs finances.

Le rapport de 350 pages intitulé Vivre avec une incapacité au Québec aborde différents thèmes. À la demande et avec la collaboration de l'Office des personnes handicapées du Québec, l'étude a été menée par l'Institut de la statistique du Québec à partir de l'Enquête sur la participation et les limitations d'activités de Statistique Canada. Le rapport est consultable sur le site Web de l'Institut.

Source : Institut de la statistique du Québec

26 nov. 2010
 



Réagissez à cet article !

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Votre nom :
Courriel
Titre :
Message :
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter