Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
L'ère Justin Trudeau
Par Aziz Enhaili
Rédacteur en chef, Tolerance.ca
Aziz Enhaili est spécialiste du Moyen-Orient, de l’islam et de politique étrangère. Il est contributeur irrégulier au volet «voisinage» du groupe Europe2020. Il s’agit d’une unité européenne dédiée à la recherche dans le domaine de prospective internationale. Il  a contribué à trois ouvrages collectifs dirigés par Barry Rubin : Political Islam (Londres: Routledge, 2006) et A Guide to Islamist Movements (New York: M.E. Sharpe, 2010) ainsi qu’à la publication : Pluralisme, Modernité et Monde Arabe, dirigée par Marie-Hélène Parizeau et Soheil Kash (Presses de l’Université Laval, 2001), en signant le chapitre «Pluralisme et islamisme au Maghreb. Le cas du Maroc». 
Articles de cette chronique
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
La Corée du Nord donne de plus en plus de sueurs froides à ses voisins et aux États-Unis. Elle inquiéte également le Canada et d'autres puissances. Ni les menaces américaines ni les trains de sanctions onusiennes ne l'ont dissuadé à ce jour à développer ses capacités nucléaires et balistiques. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Le 8 mars de chaque année est célébré dans plusieurs pays comme la Journée internationale des femmes. L’occasion, entre autres, pour proposer des idées au service de l’avancement de la cause féministe.
  (Texte intégral)

par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Ce lundi, Justin Trudeau a effectué sa première visite officielle aux États-Unis depuis l'élection de Donald J. Trump. L'occasion pour le premier ministre canadien de défendre les intérêts du pays et non de faire la morale au nouveau locataire de la Maison Blanche. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Dans neuf jours, Donald J. Trump recevra les clés de la Maison Blanche. Une arrivée qui inquiète plusieurs à travers le monde. Pour s'y préparer, Justin Trudeau a changé de titulaire du ministère des affaires étrangères de son gouvernement. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Fidel Castro était un autocrate. La complexité de l'oeuvre de cet homme du 20e siècle complique la tâche de tout dirigeant démocrate qui aimerait lui rendre hommage, mais sans le caricaturer ou trahir ses propres idéaux. Justin Trudeau s’en est certainement bien rendu compte (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Justin Trudeau est conscient de la menace représentée par le groupe armé État islamique (EI) pour la sécurité nationale du Canada. Mais, en termes de lutte contre ce groupe terroriste, il est convaincu qu'un changement de stratégie s'impose pour faire mieux par rapport à ce qui a été décidé sous le règne de son prédécesseur conservateur. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
La guerre en Syrie a poussé sur les chemins de l'exil des millions de personnes. Ils sont en quête de sécurité pour eux-mêmes et pour les leurs. Le Canada s'est engagé à accueillir 25 000 de ces réfugiés d'ici la fin du mois de février 2016. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
À cause de la guerre qui frappe leur pays depuis plusieurs années, des millions de réfugiés syriens cherchent asile là où ils le peuvent. Le gouvernement fédéral de Justin Trudeau s'est engagé à accueillir 25 000 d'entre eux d'ici la fin du mois de février prochain. D'où l'arrivée d'une partie d'entre eux depuis la semaine dernière avec les propres soins du gouvernement. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
La tragédie syrienne a touché les Québécois. C’est pourquoi ils se sont rapidement mobilisés pour accueillir une partie des 25000 réfugiés syriens choisis par le Canada. Montréal a été la porte d’entrée pour un premier contingent de 161 d’entre eux. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
À cause de la guerre en Syrie, plusieurs millions de Syriens se sont réfugiés dans des pays voisins quand ils n'ont pas frappé à la porte de la forteresse Europe. Avec des conditions de vie difficiles dans des camps de réfugiés au Liban ou en Jordanie, la main tendue par le Canada à 25 000 d'entre eux, ils peuvent espérer un avenir meilleur sous des cieux plus cléments. (Texte intégral)
    [1] 2    Suiv.  >>

Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter