Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Une agonie de 24 minutes pour un condamné à mort

LUCASVILLE - 24 minutes : c'est le temps qu'a duré l'exécution d'un condamné à mort dans l'Ohio, aux Etats-Unis. Dennis McGuire, 53 ans, était dans le couloir de la mort 1989 pour le viol et le meurtre d'une femme enceinte. Le mélange de l'injection létale, un cocktail d'antalgique et de sédatif, n'avait encore jamais été utilisé par les autorités pénitentiaires. Mais au lieu de sombrer rapidement, le prisonnier s'est mis à suffoquer. McGuire est finalement mort par asphyxie. La raison de ce calvaire, c'est l'assèchement des stocks de Pentobarbital. Ce barbiturique, utilisé normalement pour euthanasier les animaux n'est pas produit aux Etats-Unis. Les laboratoires européens, qui fournissaient jusqu'à présent ce produit, refusent désormais d'en vendre aux prisons américaines. L'Ohio n'est pas le seul à faire face à cette pénurie : 13 des 34 Etats qui pratiquent la peine de mort utilisent le Pentobarbital. Le Missouri a quant à lui tenté d'acquérir un autre produit, un antidouleur puissant, le propofol. Mais là encore, le laboratoire responsable du Propofol, AstraZeneca, s'est opposé à la vente. Pour résoudre ce problème, les Etats américains cherchent des alternatives au poison. Le gouverneur général de l'Etat du Missouri a même proposé de revenir à la chambre gaz.

© DailyMotion -


Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter