Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Élections mairie de Montréal. Les contradictions de Richard Bergeron

par
Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®

Nous reproduisons ce que nous avions publié sur M. Richard Bergeron en 2009, car nous trouvons cela opportun.

Un des trois principaux candidats au poste de maire de Montréal (en 2009), Richard Bergeron, croit à la théorie du complot, théorie selon laquelle l'administration Bush aurait participé aux attentats du 11 septembre 2001. Ces attentats seraient «une farce macabre» a-t-il écrit dans un ouvrage paru en 2005. 



Aujourd'hui, il ne réécrirait pas la même chose parce qu’il est en politique, mais il demeure très fier de ce qu’il a écrit, a-t-il admis à La Presse. Selon lui, cet événement a procuré aux «mafias entourant George Bush un prétexte pour s'emparer une fois pour toutes des réserves pétrolières du golfe Persique». M. Bergeron a également confié aux médias s’être converti à l’islam par amour pour sa femme, qui est d’origine marocaine, et par respect pour ses beaux-parents, bien qu’il ne pratique pas cette religion.

Bergeron s'est heurté dans le passé à son ancien employeur, l'Agence métropolitaine de transport (AMT), qui l'a congédié au lendemain de son élection au poste de conseiller municipal en 2005. Selon la décision de la Commission des relations de travail, Richard Bergeron ne pouvait pas assumer en même temps ses fonctions de conseiller municipal, de chef de son parti Projet Montréal et être responsable des analyses stratégiques à l'AMT. De plus, Richard Bergeron divergeait d'opinion sur des dossiers majeurs de son ex-employeur. D’après la Commission des relations de travail : «Les fonctions sont incompatibles du seul fait de l'existence d'un conflit d'intérêts potentiel ou apparent, a-t-elle écrit dans un jugement d'une trentaine de pages. Mais il y a plus. Le plaignant (Bergeron) s'est engagé, lors de la signature de son contrat, à travailler à titre exclusif et à temps plein pour l'AMT. Le plaignant consacre plus de 80 heures par semaine à ses tâches d'élu municipal et de chef de parti.»

Par ailleurs, son parti Projet Montréal s’affiche comme le seul parti environnementaliste «sérieux en termes de transport et de développement durables» mais le coureur de marathon qu’est M. Bergeron, qui favorise le vélo au détriment de l’automobile, est un fumeur parce que c'est bon pour sa santé, a-t-il expliqué à La Presse.

Enfin, M. Bergeron remet en question le fait que l’homme ait vraiment marché sur la lune. «Vous êtes sûr qu'on y est allé sur la Lune ? Moi, je suis pas sûr. Je dis pas qu'on n'y a pas été non plus. J'ai des questions. J'ai lu là-dessus. Et effectivement, j'ai des questions» a-t-il déclaré au Journal de Montréal en 2006.

Article paru en 2009 sur Tolerance.ca

 



Réagissez à cet article !
Il y a actuellement 1 réaction.

Poster une réaction
Tout pour faire peur!
par marie-pascale deegan le 25 octobre 2009

Tout ce qu'on peut dire pour faire peur aux gens! En jouant sur leur petit côté intolérant, en abusant de leurs craintes...

Monsieur Bergeron a formulé une hypothèse! Vous connaissez le concept?

Dans quelle sorte de société voulez-vous vraiment vivre? Une société où poser une question (ce qu'EST une hypothèse) peut nuire à une réputation? C'est très inquiétant comme message! Attention, ne questionnez pas les médias, ne questionnez pas vos gouvernements. Vous devez croire ce qu'on vous dit car poser une question (nous dit-on la vérité? par exemple) peut vous coûter très cher...

Comme vous le savez, M. Bergeron NE CROÎT PAS À LA THÉORIE DU COMPLOT. Ce qu'il ne renie pas, c'est le fait d'avoir posé la question. Monsieur Bergeron, d'autre part, est fou de sa femme dont il adore parler. Il s'est converti à l'islam et il ne pratique pas. Y'a un problème?

Êtes-vous sûr que vous utilisez la bonne stratégie? Est-ce que ce ne serait pas une attaque gratuite visant à discréditer un chef et un parti devenus beaucoup trop crédibles?

Marie-Pascale Deegan 

Candidate de Projet Montréal et travailleuse sociale

Poster une réaction
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter