Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Justin Trudeau condamne le nouvel essai nucléaire nord-coréen

par
Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®

La Corée du Nord donne de plus en plus de sueurs froides à ses voisins et aux États-Unis. Elle inquiète également le Canada et d'autres puissances. Ni les menaces américaines ni les trains de sanctions onusiennes ne l'ont contraint à ce jour à renoncer au développement de ses capacités nucléaires et balistiques.

La Corée du Nord est déterminée coûte que coûte à entrer dans le club select des puissances nucléaires. La dynastie des Kim y voit le moyen de garantir à long terme la survie de son régime totalitaire. Elle en est tellement persuadée qu’aucun des sept trains de sanctions adoptés par la ''communauté internationale'' n’ait réussi à la contraindre à faire marche arrière. Elle a donc continué ses essais nucléaires. Dimanche dernier, c’était son sixième test en onze ans. Le plus puissant jusqu’à présent. L’occasion de faire un test d’une bombe à hydrogène (ou bombe H) et de le réussir. Au grand dam de ses voisins et des États-Unis. S’attirant les condamnations un peu partout à travers le monde, incluant au Canada.

Justin Trudeau durcit le ton face à Pyongyang

Le 3 septembre, le bureau du premier ministre Justin Trudeau a publié sur son site une déclaration où il est question de sa réaction à l’essai nord-coréen.

D’entrée de jeu, M. Trudeau a montré ses couleurs. Il a condamné ''sans équivoque l’essai nucléaire'' de la Corée du Nord. Pour lui, son jumelage avec le programme de missiles balistiques en fait ''une menace réelle et concrète à la sûreté et à la sécurité des pays voisins et de la communauté internationale.''

Le premier ministre a condamné ce test également parce qu’il ''contrevient directement à plusieurs résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies'' et qu’il exprime ''le mépris flagrant de la Corée du Nord à l’égard du droit international.''

Tout en faisant remarquer aux dirigeants de Pyongyang que leur double programme fait croître davantage leur isolement international, M. Trudeau les a invités à renoncer à leur politique agressive et à reprendre le ''dialogue constructif'' (avec ''la communauté internationale,'' ndlr) pour pouvoir arriver à ''une solution complète et vérifiable'' à la crise actuelle.

Pour accélérer les choses, M. Trudeau a appelé le Conseil de sécurité des Nations unies à adopter un nouveau train de sanctions contraignantes pour ''freiner'' le programme nucléaire nord-coréen et a exhorté les États membres de l’organisation internationale à appliquer ''pleinement'' ces sanctions. On peut penser à ce propos que le dirigeant canadien faisait allusion d'abord et avant tout à la Chine, principal allié de la Corée du Nord. Le premier ministre a également affirmé que le Canada continuera d’œuvrer avec ses ''principaux partenaires régionaux, dont les États-Unis, la Corée du Sud et le Japon'' et les autres membres de ''la communauté internationale'' pour arriver à ''contrer la menace nord-coréenne.''

***

Le premier ministre Trudeau a donc choisi la fermeté face à la menace nord-coréenne. Mais, au lieu de choisir la voie de la force, il a appelé les différentes parties à régler cette crise à l’intérieur de la voie diplomatique et à l’aide des outils et des canaux de l’institution onusienne.

5 septembre 2017



Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Chronique
Cet article fait partie de

L'ère Justin Trudeau
par Aziz Enhaili

Aziz Enhaili est spécialiste du Moyen-Orient, de l’islam et de politique étrangère. Il est contributeur irrégulier au volet «voisinage» du groupe Europe2020. Il s’agit d’une unité européenne dédiée à la recherche dans le domaine de prospective internationale. Il  a contribué à trois... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Aziz Enhaili
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter