Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

France: Scandale au Consulat du Maroc à Orly

par
Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®

La consule générale du Maroc à Orly, en France, est plongée dans la tourmente. Son ancienne femme de ménage l'accuse ainsi que sa famille de plusieurs méfaits. Elle est sous enquête.

Les représentations diplomatiques marocaines à travers le monde n’ont pas la côte auprès des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Ceux-ci ne sont satisfaits ni du traitement qu’on leur réserve ni de la prestation des services consulaires. Pour essayer d’améliorer les choses, le roi Mohamed VI a exigé et obtenu du ministère des affaires étrangères la nomination en octobre 2015 de plusieurs nouveaux diplomates. Malika Alaoui était du lot. Elle a été nommée consule générale à Orly, en France.

Malika Alaoui, la diplomate par laquelle le scandale est arrivé

Le 11 mars, une vidéo est partagée sur YouTube. Elle a fait le buzz sur les réseaux sociaux. Elle a permis de porter à la connaissance des Marocains une affaire de présumées violences contre une domestique de la consule générale du Maroc à Orly. L’affaire s’est rapidement muée en scandale. Une seconde vidéo publiée le lendemain sur le même média a permis d’apprendre davantage sur cette affaire, toujours selon la version de la présumée victime.

Elle s’appelle Samira El Ghinaoui. Elle travaillait comme femme de ménage de la consule générale Alaoui. Selon son témoignage, elle est arrivée en France en décembre 2015. La diplomate l’avait contacté au pays pour la convaincre de laisser tomber son emploi et de travailler pour elle. Pour la débaucher, elle lui aurait promis un salaire de près de 14 000 dirhams (1400 dollars américains) par mois, en plus d’être logée et nourrie, de s’occuper de sa carte de séjour et qu’elle pourrait voir son fils quand elle le voudrait, si elle signait un contrat d'un an et demi renouvelable pour la même durée.

La jeune femme a accepté l’offre de la diplomate.

Elle est arrivée par ses propres moyens dans la région parisienne après avoir elle-même payé son visa et son ticket de voyage, selon ses dires. Aussitôt, elle a rejoint le domicile de fonction.

Mme El Ginaoui a affirmé avoir constaté rapidement un changement d’attitude de la part de la consule générale: "Au bout de quatre jours, elle m’a donné le contrat que j’ai signé. Une fois le contrat signé, elle m’a interdit de sortir et de parler et m’a dit que j’étais en stage pour une durée de 2 mois. Elle m’a également annoncé que je devais débourser mon propre argent pour me nourrir." Elle a aussi accusé le fils de la diplomate de l’avoir violenté et agressé sexuellement à plusieurs reprises et ses parents de n’avoir rien fait pour y mettre un terme.

Deux voisins français du domicile de la diplomate sont entrés sur la ligne. La femme de ménage leur a demandé d’appeler la police et a accusé son employeuse de maltraitance, de séquestration et d’harcèlement. Prise au dépourvu, la consule générale est obligée de constater son impuissance. Sa promesse de régler cette affaire à la satisfaction de sa femme de ménage sans faire intervenir la police n’a pas convaincu les deux samaritains. Ils ont demandé de nouveau à la présumée victime si elle voulait qu’ils appellent la police. Samira El Ghinaoui les a alors suppliés de le faire et a menacé de se suicider dans le cas contraire.

Le Quai d’Orsay somme la consule Alaoui de quitter la France

Ils ont donc appelé la police et permis la libération de la jeune femme de ménage.

Une fois filmée, cette histoire a fait le tour du monde des réseaux sociaux. Plus personne ne pouvait limiter les dégâts et encore moins mettre le couvercle dessus le scandale. Comme il fallait s’y attendre, la consule générale Alaoui s’est attiré les foudres des Marocains sur les réseaux sociaux.

Le Quai d’Orsay a lui aussi mis son grain de sel dans cette affaire. Il a demandé à Malika Alaoui de quitter le territoire français. Mais, il lui a accordé un délai de 48 heures, selon plusieurs sites d’information.

Mme Ghinaoui se trouve pour sa part encore en France. Elle a été prise en charge par une association locale et se réfugie dans un centre d’aide et de protection. Selon le site Atlasinfo, elle bénéficie des services d’un avocat. Suite à ses deux plaintes pour maltraitance et agressions sexuelles, la police française a ouvert une enquête.

À Rabat, la capitale du Maroc, le ministère des affaires étrangères a lui aussi ouvert une enquête sur cette affaire. En attendant les résultats de cette procédure, Mme Alaoui continuera de bénéficier d’un "congé administratif," selon le site d’information marocain Medias24. On est donc loin de la destitution de la diplomate annoncée par plusieurs sites d'information marocains, dont Bladi.net.

***

Malika Alaoui et sa famille sont dans l’eau chaude. Cette consule générale du Maroc a été expulsée de la France par le Quai d’Orsay. Pour ne rien arranger à ses affaires, le site d’information Atlasinfo a rapporté un fait troublant concernant son consulat. Comme le régisseur avait été incapable de justifier des irrégularités de gestion de fonds, le ministère des affaires étrangères a dépêché la semaine dernière à Orly une mission d’inspection chargée de l'examen des comptes. Comme consule générale, Mme Alaoui est sous-ordonnateur et donc coresponsable de la gestion des fonds alloués par le trésor public. À la lumière de ces tuiles qui se sont abattues sur sa tête, la question est désormais de savoir quel sera son sort.

15 mars 2017



Réagissez à cet article !
Il y a actuellement 1 réaction.

Poster une réaction
Maroc est encore au moyen âge
par Le petit marocain le 17 mars 2017

La consule est la cousine du roi du Maroc , elle a le droit de vie ou de mort sur son personnel , comme tout les alaouis au Maroc.

Au Maroc on a encore 500 ans de retard sur l'occident , 28 familles qui dirigent le Maroc depuis 1956 , et elles sont toujours là malgré leurs incompétences économiques ou politiques , le Maroc est un pays riches mais les richesses sont au mains de ces familles qui les offres comme cadeaux au multinationales françaises et américaines , le peuple marocains n'a que les yeus pour pleurer ou immigrer vers l'occident et les Amériques .

Poster une réaction
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Chronique
Cet article fait partie de

La Chronique de Aziz Enhaili, rédacteur en chef de Tolerance.ca
par Aziz Enhaili

Aziz Enhaili est spécialiste du Moyen-Orient, de l’islam et de politique étrangère. Il est contributeur irrégulier au volet «voisinage» du groupe Europe2020. Il s’agit d’une unité européenne dédiée à la recherche dans le domaine de prospective internationale. Il  a contribué à trois... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Aziz Enhaili
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter