Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Donald Trump brise la promesse de mettre Hillary Clinton en prison

par
Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®

On dit souvent que les promesses électorales n’engagent que ceux qui y croient. Depuis le Michigan où il se trouvait, le président élu Trump a apporté une illustration de cet adage.

Le candidat républicain à l’élection présidentielle de cette année avait passé une bonne partie de sa campagne à s’en prendre à ''Hillary, la corrompue,'' ''Hillary, l’amie de Wall Street,'' ''Hillary, la sans colonne vertébrale.'' Il avait même en plein débat avec son adversaire démocrate menacé de la mettre en prison s’il devenait président des États-Unis. À plusieurs de ses rassemblements de campagne, ses partisans, chauffés à blanc, chantaient en chœur: ''Mettez-la en prison'' (Lock her up!).

Le président élu Trump revient sur une promesse électorale

Le 8 novembre, Donald J. Trump est élu. Son adversaire démocrate lui a rapidement concédé la victoire et l’en a félicité. La question était alors de savoir si le vainqueur ira de l’avant avec sa fameuse promesse la concernant.

Mais, le 9 novembre, dès sa première déclaration en tant que nouveau président élu, il a envoyé un signal de ce qui allait se passer dans les semaines à venir. Devant ses partisans qui étaient là et qui voulaient lui rappeler sa promesse de mettre en prison Hillary Clinton, il a fait l’éloge du travail accompli par elle au service du pays.

Le 22 novembre, Kellyanne Conway a déclaré à l’antenne de la chaîne nationale NBC que le président élu ''ne souhaite pas continuer à enquêter'' sur les courriels d’Hillary Clinton et la Fondation Clinton. Autrement dit: il ne faudrait pas s’attendre à ce qu’il respecte sa promesse de campagne la concernant: nommer un procureur spécial pour enquêter sur des ''crimes'' qui devaient, selon lui, valoir la prison à l’ancienne secrétaire d’État de Barack Obama. D’ailleurs, Mme Conway et M. Trump devaient savoir dès le départ qu’une présidence Trump ne pourrait joindre le geste à la parole puisque dans leur pays les pouvoirs sont séparés et c’est le FBI qui peut, de manière indépendante, décider de diligenter ou non une enquête.

Le vendredi 9 décembre, Donald J. Trump était à Grand Rapids au Michigan. À ce rallye, il y avait foule. Des sympathisants ont chanté: ''Lock her up!'' (Mettez-la en prison). Un cri devenu une habitude pour les rassemblements du président élu. Pour se faire comprendre de la foule, il a déclaré que maintenant qu’il est élu, il ne pense plus poursuivre Hillary Clinton. Fin donc de cette affaire pour lui.

***

Avant même son investiture comme nouveau président, Donald J. Trump a brisé sa promesse de poursuivre son adversaire démocrate et de la mettre en prison. Si des démocrates verraient dans cela le signe que le Républicain a retrouvé la voie de la raison, au moins une partie de ses électeurs y verront une trahison.

10 décembre 2016



Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Chronique
Cet article fait partie de

Le monde de Donald J. Trump
par Aziz Enhaili

Aziz Enhaili est spécialiste du Moyen-Orient, de l’islam et de politique étrangère. Il est contributeur irrégulier au volet «voisinage» du groupe Europe2020. Il s’agit d’une unité européenne dédiée à la recherche dans le domaine de prospective internationale. Il  a contribué à trois... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Aziz Enhaili
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter