Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Rudy Giuliani blâme Barack Obama pour les attentats du 11 Septembre 2001

par
Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®

La haine est un ressort très puissant. Il peut rendre aveugle quand on n'y prend pas garde. Ses dommages peuvent être encore plus dévastateurs dans le domaine politique. Un politicien traditionnel comme Rudy Giuliani en est une illustration éloquente quand il est question des Démocrates.

L’ancien maire républicain de New York Rudy Giuliani (72 ans) est un bon soldat de Donald Trump (70 ans). Il ne rate aucune occasion pour se porter à son secours. Selon lui, le candidat républicain à la Maison Blanche est une chance pour les Américains s’ils veulent que leur pays change de politique et se dote d’une véritable stratégie de lutte contre le terrorisme islamique international.

Le maire de New York oublie la date des attentats du 11 Septembre 2001

Le lundi 15 août, Donald Trump était attendu à la Youngstown State University en Ohio pour présenter sa feuille de route en matière de politique étrangère. En attendant son apparition sur le podium, plusieurs orateurs avaient défilé l’un après l’autre devant une foule acquise d’avance à la cause du magnat de l'immobilier. M. Giuliani était lui aussi du programme de la soirée. Son intervention restera dans les annales, mais pas pour de bonnes raisons.

Il a déclaré, sans sourciller, entre autres choses, que "pendant les huit années (de la présidence de George W. Bush) avant que (Barack) Obama ne prenne le pouvoir, il n’y a pas eu d’attaque terroriste liée à l’islam radical aux États-Unis. Tout ça a commencé quand (Hillary) Clinton et (Barack) Obama sont arrivés au pouvoir."

Rudy Giuliani a visiblement des problèmes de mémoire... Quand il était en 2001 le maire de New York, le réseau jihadiste Al-Qaïda a attaqué sa ville un 11-Septembre. À l’époque, c’est George W. Bush, un Républicain, qui était à la Maison Blanche. Pour lui succéder, l’équipe de Barack Obama (dont Hillary Clinton) a dû attendre huit longues années. Mais, si leur ancien maire a préféré faire l’amnésique ou reviser l'histoire pour l'arranger conformément à ses calculs politiques, les New Yorkais, et avec eux le reste des Américains et du monde, se rappellent encore comme si c’était hier des images de ces deux avions qui ont foncé sur les Tours jumelles du World Trade Center pour s’y encastrer et causer leur effondrement spectaculaire. Ces attaques ont causé la mort de 3000 personnes. Au besoin, M. Giuliani peut à tout moment jeter un coup d’œil sur cela sur YouTube.

***

Le Républicain Rudolph Giuliani ne recule donc devant rien pour essayer de nuire à l'image et à la réputation de Barack Obama et des Démocrates. Même le révisionnisme historique ne le dérange pas quand il peut servir sa cause. Son rétropédalage le lendemain de sa courte allocution en Ohio ne devrait pas le rendre plus sympathique aux yeux des familles des victimes des attentats terroristes de 2001 vivant aux États-Unis et à l'étranger. Cet épisode révisionniste à des fins politiques n'est pas de nature à leur plaire.

16 août 2016



Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Chronique
Cet article fait partie de

USA 2016
par Aziz Enhaili

Aziz Enhaili est spécialiste du Moyen-Orient, de l’islam et de politique étrangère. Il est contributeur irrégulier au volet «voisinage» du groupe Europe2020. Il s’agit d’une unité européenne dédiée à la recherche dans le domaine de prospective internationale. Il  a contribué à trois... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Aziz Enhaili
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter