Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

COP21 Paris: Justin Trudeau rassure Benyamin Netanyahou

par
Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®

Le Canada et Israël sont des alliés de longue date. Leurs liens se sont renforcés avec le temps. L’approche idéologique du gouvernement conservateur de Stephen Harper du conflit israélo-palestinien avait irrité plusieurs au pays et à l’étranger. D’où le soulagement ressenti dans certains milieux le 19 octobre dernier.

Le premier ministre canadien se trouve à Paris pour participer à la conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP21). À l’instar d’autres leaders, il a, le 30 novembre dernier, prononcé un discours à cette occasion. La COP21 lui a également fourni l’occasion de rencontrer plusieurs dirigeants étrangers, dont le premier ministre israélien.

Une ''forte amitié'' entre le Canada et Israël

Benyamin Netanyahou était un des premiers dirigeants étrangers à féliciter Justin Trudeau pour son élection le 19 octobre dernier. Il a saisi l’occasion de sa présence également à l'ouverture du sommet de Paris pour rencontrer son homologue canadien.

Tout en se disant ravi de la rencontre, le premier ministre israélien a affirmé à son homologue canadien que: "Le Canada et Israël ont eu des relations superbes". Il y voit "une fondation pour renforcer ces relations". Il a estimé que les deux pays ont un "intérêt" commun dans plusieurs domaines et a invité son homologue à visiter Israël le plus tôt possible.

C’est la première fois que Justin Trudeau rencontre son homologue israélien depuis qu’il est devenu premier ministre. Il s’est réjoui de l’invitation de M. Netanyahou à visiter Israël. Il l’a rassuré sur la "forte amitié" entre leurs deux pays et sur sa solidité. À son avis, les deux États ont "beaucoup de sujets à évoquer, à discuter" et peuvent "collaborer" sur plusieurs questions d’intérêt commun.

Si d’aventure le dirigeant israélien pouvait cultiver la moindre hésitation à propos des intentions du nouveau premier ministre canadien vis-à-vis de son pays, ces propos ont dû le rassurer. Lui qui entretenait des liens chaleureux avec son ami "Stephen" (Harper) qualifié par lui de grand ami d'Israël. À titre de premier ministre, M. Harper avait multiplié les gestes de soutien inconditionnel à Israël. Il est allé en 2014, durant une visite officielle à ce pays, jusqu’à déclarer qu’une "attaque contre Israël" serait considérée comme "une attaque contre le Canada". Si ce soutien inconditionnel à l’État hébreu a été salué par le lobby pro-Israël au Canada, il lui a, d’un autre côté, valu des critiques dans des milieux attachés à la politique traditionnelle du Canada vis-à-vis du conflit israélo-palestinien. Les Palestiniens ont pour leur part estimé que cette politique se faisait à leur détriment.

***

Si Benyamin Netanyahou a perdu un "ami" le 19 octobre dernier, Israël se trouve-t-il pour autant dans la même situation? Pas du tout! Mais, si les liens entre les deux pays demeureront forts, on peut s’attendre à un changement de ton à Ottawa dans le dossier du conflit israélo-palestinien et à une divergence de points de vue dans plusieurs dossiers importants pour la politique étrangère israélienne, dont l’Iran. Avec le ministre des affaires étrangères de Justin Trudeau, Stéphane Dion, l’approche idéologique des néoconservateurs de Stephen Harper est appelée à faire place à une plus pragmatique puisque le gouvernement libéral aimerait être "un ami utile et efficace" pour Israël, pour reprendre la réflexion du député de Saint-Laurent-Cartierville au Téléjournal de Radio-Canada.

1 décembre 2015



Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Chronique
Cet article fait partie de

L'ère Justin Trudeau
par Aziz Enhaili

Aziz Enhaili est spécialiste du Moyen-Orient, de l’islam et de politique étrangère. Il est contributeur irrégulier au volet «voisinage» du groupe Europe2020. Il s’agit d’une unité européenne dédiée à la recherche dans le domaine de prospective internationale. Il  a contribué à trois... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Aziz Enhaili
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter