Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Lettre ouverte à l'Université du Québec à Montréal : l'UQÀM a-t-elle oublié les principes fondateurs de sa création ?

Malgré les conditions difficiles des enseignants, certains rêvent toujours de faire ce métier. Et pour ces étudiants en éducation, les épreuves commencent tôt ! Les étudiants à la maitrise en enseignement au secondaire de l’UQÀM ne se voient pas reconnus comme des étudiants à temps complet, peu importe le nombre de cours auxquels ils s’inscrivent et ce, même pendant leurs stages (non-rémunérés).

La conséquence de cette non reconnaissance à temps complet est qu’ils n’auront droit qu’à une aide financière dérisoire pour payer leur frais de scolarité (par exemple 1014$ pour survivre pendant quatre mois). Pour faire ce stage, plusieurs étudiants devront quitter leur travail afin d’être disponibles 40 heures/semaine pendant 5 à 9 semaines, en plus des cours, des rencontres et travaux associés.

Les étudiants à la maitrise en enseignement de l’UQÀM sont pour la plupart des adultes en changement de carrière. Des parents. Des mères monoparentales. Ils ont l’espoir d’obtenir ce diplôme qualifiant (qui émet un permis d’enseigner à la fin des études) afin d’améliorer leur sort. Mais comment y arriver dans ce contexte?

De plus, depuis le 1er juillet 2015, l’UQÀM refuse les paiements par carte de crédit. Sans crédit, sans prêt suffisant, sans bourse (les bourses sont rares pour les étudiants à temps partiel, si les enfants ne sont plus à la petite école mais au secondaire, etc.).

Comment un chef de famille, sans aide financière, peut-il donc réussir ce projet de taille qu’est celui de changer de carrière (ou d’en développer une, tout simplement), de faire une maitrise, d’améliorer son sort? Sommes-nous en train de rendre l’éducation élitiste ? Un privilège pour les mieux nantis ?

Surtout : l’UQÀM a-t-elle oublié les principes fondateurs qui ont été à l'origine de sa création en 1968 ? 

2 septembre 2015

--------------------------------

Yannick Alie a complété un baccalauréat en Études littéraires, puis a poursuivi ses études pour se qualifier en enseignement du français au secondaire. Il lui reste deux stages à compléter.  



Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter