Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Calgary: Un tweet coûte sa candidature à la libérale Ala Buzreba

par
Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®

Dans un jeu politique à somme nulle, la campagne électorale ressemble, par certains côtés, à une guerre par d'autres moyens. Chaque parti cherche à mettre les autres sur la défensive avant de leur asséner le coup de grâce. D'un autre côté, il aimerait, autant que possible, éviter de leur apporter sur un plateau d'argent, à son corps défendant, des munitions susceptibles de nuire à ses chances.

La campagne électorale est un des moments forts dans une démocratie. Durant cette période intense, chaque parti politique cherche, par différents moyens, à éviter autant que possible de se retrouver en position vulnérable face à des attaques d’adversaires déterminés à le défaire. Le désistement volontaire ou forcé de plusieurs candidats durant l'actuelle campagne fédérale est une des manifestations de ce besoin d'autodéfense.

La Libérale Ala Buzreba jette l’éponge à Calgary

Elle s’appelle Ala Buzreba. Elle est âgée de 21 ans. Elle est étudiante en science politique. Cette Albertaine était jusqu’au mardi 18 août la candidate du Parti libéral du Canada (PLC) dans la circonscription Calgary-Nose Hill. Elle se présentait contre la sortante ministre d'État et députée conservatrice Michelle Rempel.

Deux commentaires corrosifs sur le réseau social Twitter lui ont coûté sa candidature libérale. Des messages publiés il y a quatre ans.

Dans le premier, elle s’est adressée à un twitteur pro-israélien dans des termes insultants: ''(sa) mère aurait dû utiliser (un) cintre''. Autrement dit: cela aurait été préférable qu'elle avorte au lieu de lui donner naissance. À un autre gazouilleur qu’elle trouvait ''raciste'', elle a suggéré de se faire ''sauter la cervelle''.

Ces commentaires hautement insultants ont refait surface sur les réseaux sociaux en plein campagne électorale. Ce qui est loin d'être le fruit du hasard. Les adversaires du PLC dans la circonscription Calgary-Nose Hill doivent se frotter les mains de voir la jeune candidate libérale piégée par ses propos passés. Des commentaires faits alors qu’elle n’était qu’une adolescente.

Prenant conscience du tollé suscité sur les réseaux sociaux par ses commentaires insultants, Ala Buzreba a, le mardi 18 août, publié deux tweets (@votealabuzreba). Dans le premier, on peut lire: ''Je m'excuse sans réserve pour ces commentaires que j'ai faits il y a longtemps, lorsque j'étais adolescente, mais cela ne représente en rien une excuse''. Pour rassurer ses sympathisants et chasser le doute de l’esprit des électeurs qui pouvaient douter de sa faculté de jugement, à la lumière de ses deux commentaires d'adolescente, elle a publié un deuxième gazouilli. On peut y lire: ''Ces commentaires ne reflètent pas mes vues, ce que je suis comme personne, et mon respect profond pour toutes les communautés du pays''. Ce tweet a été partagé onze fois et a reçu la faveur de 52 gazouilleurs.

Ala Buzreba s’en est également excusé sur sa page Facebook.

De passage le même jour dans le nord de l’Ontario, son chef, Justin Trudeau, a fait remarquer qu’elle n’était qu’adolescente au moment des faits. Il a également souligné l’importance pour lui de reconnaître son erreur et de s’en excuser, tout en rappelant que tout le monde fait des erreurs.

Mais, Ala Buzreba a dû rapidement réaliser que ni ses excuses ni la déclaration de son chef ne suffiraient pour calmer le jeu et sauver par la même occasion sa candidature dans la circonscription Calgary-Nose Hill. Elle s’est donc résout à annoncer, mardi soir, son retrait de la campagne électorale. Elle a annoncé cette nouvelle sur son fil Twitter et sa page Facebook, tout en réitérant ses excuses et sa confiance dans son chef comme meilleur prochain premier ministre du Canada. Ce nouveau tweet a été repartagé 148 fois. Une fois la décision d'Ala Buzreba prise, le PLC a par conséquent rayé son nom du site consacré à ses candidats.

Olivier Duchesneau, gestionnaire des communications et porte-parole du PLC, a appris à Tolerance.ca, au téléphone, que son parti ne va pas laisser vacante la circonscription Calgary-Nose Hill. Il nous a également appris que le choix du prochain candidat sera fait selon les règles du parti en la matière. Et de rappeler, au passage qu'à ce jour, sa formation compte déjà 314 candidats, dont 72 (sur 78) au Québec.

***

Ala Bouzreba a donc fait son autocritique et s'est rapidement retirée de la campagne électorale. Une décision saluée par le chef de son parti. D'ailleurs, Justin Trudeau n'a pas hésité ce mercredi, en point de presse à Winnipeg, à en faire une leçon de responsabilité à l'adresse d'un Stephen Harper qui, selon lui, continue de se défiler relativement à ladite affaire Duffy-Wright.

19 août 2015



Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Chronique
Cet article fait partie de

Canada 2015
par Aziz Enhaili

Aziz Enhaili est spécialiste du Moyen-Orient, de l’islam et de politique étrangère. Il est contributeur irrégulier au volet «voisinage» du groupe Europe2020. Il s’agit d’une unité européenne dédiée à la recherche dans le domaine de prospective internationale. Il  a contribué à trois... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Aziz Enhaili
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter