Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Oslo: Une chaîne de volontaires musulmans pour protéger une synagogue

par
Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®

En Europe, les communautés juives s’inquiètent de la montée de l’antisémitisme. Elles ont à plusieurs reprises tiré la sonnette d’alarme. Les attaques d’un commerce juif à Paris et d’une synagogue à Copenhague un mois plus tard ont apporté leur lot à cette inquiétude. C’est à l’aune de ce contexte inquiétant qu’un événement comme la ''chaîne de la paix'' à Oslo se démarque, marque les esprits et représente un motif d’espoir pour le vivre-ensemble de toutes les communautés en Norvège et ailleurs en Europe.

Le récent attentat contre la principale synagogue de Copenhague a eu des échos jusqu’à Oslo. Pour se dissocier de cette action terroriste d’un délinquant musulman danois et qui a causé la mort d’un jeune universitaire juif, un groupe de jeunes musulmans norvégiens a eu une idée brillante. Une idée à forte charge symbolique et dont on parlera pendant longtemps.

Oslo: L'opération "Fredens Ring" ("Anneau de la Paix")

Pour éviter que la seule synagogue de la capitale (bâtie en 1920) soit la cible d’une attaque terroriste, un groupe de sept jeunes musulmans âgés entre 17 et 37 ans a décidé d’agir. De faire une différence. Pour ce faire, il a utilisé Facebook comme outil de mobilisation sociale. Une page a donc été créée sur ce réseau social. "Fredens Ring" (ou "Anneau de la Paix") est donc née.

Il s’agit d’une opération voulant former une chaîne humaine de musulmans autour de la seule synagogue de la capitale norvégienne pour protéger symboliquement les Juifs d'Oslo (et d'ailleurs) et permettre aux pieux d’entre eux de célébrer dans la paix la traditionnelle cérémonie du Shabbat. C’était également un moyen d’exprimer la condamnation des musulmans de l’attaque de la synagogue de Copenhague et d’envoyer un message aux Juifs du continent européen. Cet événement a rapidement recueilli l’appui de plus de 1800 personnes.

Une des personnes à l’origine de cette démarche est à peine âgée de 17 ans! Lors d’une entrevue accordée à NRK, une chaîne de télévision norvégienne, Hajrad Arshad a expliqué leur objectif: "Nous pensons que, après les attaques terroristes de Copenhague, c'est le moment idéal pour nous, musulmans, de nous éloigner du harcèlement des juifs auquel on assiste actuellement" (AFP, 21 février).

Selon un autre co-organisateur, Youssef Bartho Assidiq, "(Cette initiative) est la meilleure réponse que nous pouvons donner à la polarisation des débats à laquelle nous avons assisté après les attaques en France et au Danemark" (AFP, 21 février).

On peut lire sur leur page Facebook leur détermination à montrer que les musulmans "condamnent fermement toute forme d’antisémitisme ou de haine des Juifs".

L’opération s’est déroulée le samedi 21 février entre 17h30 et 19h30.

La chaîne de la paix a été tellement populaire que plus d’un millier de musulmans (au lieu des 30 prévus initialement) ont répondu à l’appel des jeunes organisateurs. Nombre de Juifs et de non Juifs ont rallié eux aussi le mouvement. La police a d’ailleurs recensé environ 1300 participants (AFP, 21 février 2015). L’événement s’est bien déroulé.

"Vous nous avez envoyé un signal très fort nous disant que nous ne sommes pas seuls"

Même si le président de la communauté juive à Oslo était ravi de l’initiative musulmane, il craignait qu’elle échoue. D’où sa condition posée aux organisateurs: "J'ai dit qu'à moins de 30 personnes, ce ne sera pas bon, cela risque de sembler contre-productif" (AFP, 21 février).

Comme on vient de l'analyser ci-dessus, les inquiétudes d’Ervin Kohn s’étaient finalement révélées infondées. Au lieu d’avoir 30 participants, la rue Bergstien était pleine à craquer devant la synagogue. Les organisateurs ont donc dépassé les attentes les plus optimistes.

La cérémonie du shabbat s’est donc déroulée en plein air, en présence d’environ 1300 personnes. Du jamais vu! Le fait que la grande majorité des participants soit des musulmans est en soi un symbole fort. Cela peut être interprété comme l’expression de leur rejet de l’antisémitisme, du harcèlement et des agressions des Juifs et des attaques contre leurs institutions communautaires ici ou là sur le Vieux continent. Ce qui représente un motif d’espoir pour les 1200 Juifs norvégiens qui pour la plupart résident à Oslo.

Ervin Kohn a bien saisi ces messages forts: le fait que "des musulmans manifestent ainsi contre l'antisémitisme est unique et cela nous remplit d'espoir" (AFP, 21 février). Avant d’ajouter, en s’adressant aux musulmans: "Vous nous avez envoyé un signal très fort nous disant que nous ne sommes pas seuls" (AFP, 21 février).

À l’étranger, même son approbateur. Des organisations comme le Congrès mondial juif et le Congrès juif européen ont vu d’un bon œil la chaîne de la paix. Même son de cloche chez le Conseil sur les relations américano-islamique. Les deux lobbies juifs y ont vu à la fois un moyen de lutter contre la résurgence de l’antisémitisme sur le Vieux continent et une condamnation de l’extrémisme et du terrorisme. Le groupe de pression musulman y a quant à lui vu un moyen de rapprochement entre les communautés musulmanes et juives en Occident.

***

La chaîne de la paix est un de ces événements qui frappent l’imaginaire. Elle montre que les musulmans sont loin de se réduire à cette caricature islamophobe d’une communauté qui carbure à l’antisémitisme ou qui affectionne l’extrémisme. Grâce à leur bonne volonté, les Norvégiens musulmans ont montré que la solidarité au-delà des frontières imaginaires est possible et que leurs compatriotes juifs peuvent compter sur leur mobilisation contre l’antisémitisme. Le pari est désormais de voir si cette chaîne de la paix peut voir le jour dans d’autres pays occidentaux.

26 février 2015



* Des musulmans qui protègent avec leurs corps la synagogue d'Oslo. Crédit de l'image: la page Facebook de RingOfPeace Official (La chaîne de la paix).


Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Chronique
Cet article fait partie de

La Chronique de Aziz Enhaili, rédacteur en chef de Tolerance.ca
par Aziz Enhaili

Aziz Enhaili est spécialiste du Moyen-Orient, de l’islam et de politique étrangère. Il est contributeur irrégulier au volet «voisinage» du groupe Europe2020. Il s’agit d’une unité européenne dédiée à la recherche dans le domaine de prospective internationale. Il  a contribué à trois... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Aziz Enhaili
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter