Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
RECHERCHER: 
Chargement
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
Observatoire des droits humains

Le jeu de l’amour et du hasard de Marivaux

par
Columniste de Tolerance.ca

Le théâtre trouverait son origine dans les fêtes populaires du carnaval. Mais d’où provient le carnaval? Si les théories anthropologiques diffèrent, on constate en tout cas qu’en divers lieux du monde, se trouvent des moments de déguisements où chacun fait comme s’il était un autre. Pour le temps de la fête, le serviteur commande au maître et le maître au serviteur; on joue avec la lumière et l’obscurité, le haut et le bas, le bon et le mauvais, le sauvage et le civilisé. Ainsi des personnages sylvestres, c’est-à-dire revêtus de feuilles colorées à qui l’on donne parfois le prénom d’Arlequin. Pourquoi ces déguisements et ces jeux d’inversion? Certaines traditions prétendent que, paradoxalement, le déguisement permet parfois de mieux se révéler.

Dans Le jeu de l’amour et du hasard, Marivaux pose d’emblée sur scène cette donnée carnavalesque. Silvia, la jeune fille de famille, doute que jamais le mariage puisse lui convenir. Elle a si souvent observé ces maris souriant en société qui, à la confidence de ses amies, se révèlent grincheux et désagréables en privé. Ces sourires ne sont que masques dont Silvia ne veut pas. Mais son père aimerait qu’elle se marie et il a un jeune homme à lui présenter. Il accepte le stratagème dont elle a l’idée, sachant que Dorante, le promis, a les mêmes doutes qu’elle, et jouera de la même supercherie. Silvia se déguisera en sa servante Lisette qui se fera passer pour sa maîtresse. De son côté, Dorante cède sa place à son serviteur Arlequin et se fait passer pour le valet.

Silvia, dont le projet est d’observer son promis en se faisant passer pour la servante de la maison,  ignore bien sûr que Dorante n’est pas le serviteur qui se présente à elle. Mais l’amour passe  quand même et donne lieu pour un temps à tous les malentendus. Silvia se sent irrésistiblement attirée par celui qu’elle croit être le valet et cette attirance est réciproque et bien embarrassante. De même, Lisette déguisée en sa maîtresse, est très gênée par l’amour réciproque de celui qu’elle croit être Dorante mais qui, en fait, est le bouffon Arlequin.

Les spectateurs, de concert avec le père et le frère de Silvia, sont informés de ces jeux d’inversion et constatent que l’amour, lui, se joue de toutes ces mystifications. L’effet de vertige est augmenté par cette mise en abyme théâtrale. Sur la scène du théâtre où des acteurs sont conviés à jouer les rôles imaginés par le dramaturge, les voilà qui dans la pièce se travestissent de nouveau pour faire croire à ce qu’ils ne sont pas.  

La mise en scène de Carl Poliquin a pris le parti de monter la pièce dans des décors et des costumes du temps de Marivaux. Mais 300 ans après, le texte garde toute son actualité, sa fraicheur et ses effets comiques. Les acteurs sont brillants et certains carnavalesques, comme il se doit. Le théâtre Denise-Pelletier présente comme à son habitude un théâtre relevé et distrayant, et aussi accessible à toutes les catégories de spectateurs, y compris les plus jeunes. Une excellente manière de les initier et de leur faire apprécier le théâtre…

Avec, par ordre alphabétique, Jean-François Blanchard, Guillaume Champoux, Daniel Desparois, Julie Gagné, Agathe Lanctôt, Daniel Paquette.

Au théâtre Denise-Pelletier à Montréal, du 16 janvier au 15 février 2013.

Renseignements www.denise-pelletier.qc.ca

21 janvier 2013



Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.

© 2014 Tolerance.ca® Inc. Tous droits de reproduction réservés.

Toutes les informations reproduites sur le site de www.tolerance.ca (articles, images, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Tolerance.ca® Inc. ou, dans certains cas, par leurs auteurs. Aucune de ces informations ne peut être reproduite pour un usage autre que personnel. Toute modification, reproduction à large diffusion, traduction, vente, exploitation commerciale ou réutilisation du contenu du site sans l'autorisation préalable écrite de Tolerance.ca® Inc. est strictement interdite. Pour information : info@tolerance.ca

Tolerance.ca® Inc. n'est pas responsable des liens externes ni des contenus des annonces publicitaires paraissant sur Tolerance.ca®. Les annonces publicitaires peuvent utiliser des données relatives à votre navigation sur notre site, afin de vous proposer des annonces de produits ou services adaptées à vos centres d'intérêts.





Cet article fait partie de

Les Choix de Sophie

Sophie Jama est chargée de cours au Doctorat en Études et pratiques des arts de l'UQAM. Elle est titulaire d’un doctorat en ethnologie, d’une maîtrise en sociologie ainsi que d’une maîtrise en littératures comparées. Elle... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Sophie Jama
© Droits réservés. Tolerance.ca® Inc.