Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
RECHERCHER: 
Chargement
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
Observatoire des droits humains

Vie publique, vie privée

par
écrivain

Depuis quelques semaines, les livres sur les rapports du président français François Hollande avec sa compagne Valérie Trielweller et son ex-femme Ségolène Royal se multiplient.

On raconte à l’aide de confidences, d’anecdotes, de rumeurs, les tensions, les jalousies voire les conflits entre les deux femmes. On sait qu’aux dernières élections législatives en France, le Parti Socialiste a demandé à l’un de ses membres, Forlani, qui se présentait comme ami de Hollande, de se retirer au deuxième tour en faveur de Ségolène Royal qui a obtenu plus de voix que lui au premier tour. Il a refusé. Exclu du Parti, il fut néanmoins élu au deuxième tour. Or, après le premier tour, Valérie Trielweller l’a publiquement appuyé dans un message, s’opposant publiquement à son compagnon, élu Président.

Cela a provoqué une grande commotion dans le milieu politique. Journaliste de métier, devenue première dame, Valérie, jusque là quasi inconnue, jouait un rôle politique personnel, enfreignant les règles traditionnelles.

Celui qui présidait l’Etat ne parvenait pas à restreindre sa femme.  Il se présentait comme président normal. Etait-il mou comme le prétendaient ses adversaires ?  On relevait que son ex-femme, Ségolène,  qui était une candidate perdante aux dernières élections présidentielles, l’avait appuyé comme candidat à la présidence. Elle se trouvait à la tribune lors de sa victoire.

Les journalistes  abondent en analyses du caractère impétueux, de l’arrogance, de l’impulsivité de la première dame qui se qualifie comme la première journaliste du pays.

Alors que François Hollande expose ses projets économiques pour sortir son pays de la crise, les médias, aussi bien sérieux et populaires, proposent en manchettes « le duel des femmes », « la favorite ».

Au Canada et au Québec on n’a pas l’habitude de proposer comme débats publics les liens conjugaux ou amoureux des dirigeants politiques. On mentionnait certes ceux de Trudeau et de René Lévesque sans leur faire remplacer les problèmes politiques. Certes, les candidats à la présidence des Etats-Unis se servent de leurs épouses comme appuis, se réservant toutefois le rôle d’exposer eux-mêmes leur programme politique.

Il semble que la vie privée du président français déborde la chasse que poursuivent les gazettes populaires pour capter des photos de Valérie en maillot de bain. Il s’agit, je crois, d’une dérive, d’un détournement des problèmes graves et sérieux. C’est un fait même si l’opération n’est pas programmée.

10 septembre 2012
 



* Cérémonie d'investiture du président de la République française le 15 mai 2012, cour d'honneur du Palais de l'Élysée, Paris. Valérie Trierweiler, compagne de François Hollande. Image : wikipedia.org


Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.

© 2014 Tolerance.ca® Inc. Tous droits de reproduction réservés.

Toutes les informations reproduites sur le site de www.tolerance.ca (articles, images, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Tolerance.ca® Inc. ou, dans certains cas, par leurs auteurs. Aucune de ces informations ne peut être reproduite pour un usage autre que personnel. Toute modification, reproduction à large diffusion, traduction, vente, exploitation commerciale ou réutilisation du contenu du site sans l'autorisation préalable écrite de Tolerance.ca® Inc. est strictement interdite. Pour information : info@tolerance.ca

Tolerance.ca® Inc. n'est pas responsable des liens externes ni des contenus des annonces publicitaires paraissant sur Tolerance.ca®. Les annonces publicitaires peuvent utiliser des données relatives à votre navigation sur notre site, afin de vous proposer des annonces de produits ou services adaptées à vos centres d'intérêts.





Cet article fait partie de

La Chronique de Naïm Kattan, écrivain

Naïm Kattan est né à Bagdad, en Irak. Il est l’auteur d'une quarantaine d'ouvrages.  Membre de la Société royale du Canada et de l'Académie des lettres du Québec (1983), il est officier de l'ordre du Canada (1983) et de l’ordre des... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Naïm Kattan
© Droits réservés. Tolerance.ca® Inc.