Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

FRANCOPHONIE : Que peut faire de plus l’Algérie ?

par
professeur, École polytechnique d'Alger

Madame Benguigui, ministre chargée de la Francophonie, a fait le déplacement à Alger pour inviter l'Algérie au sommet de la Francophonie. Elle n'a pas caché son souhait que l'Algérie entre dans l'Organisation internationale de la Francophonie. Ce que notre pays a toujours refusé. La ministre est consciente de cet écueil car elle admet qu'«on ne peut effacer l'Histoire, je comprends que ce pays n'en soit pas encore membre».

 Offre spéciale !
Profitez d’un accès illimité à Tolerance.ca pour moins de 10 cents canadiens par jour (moins de 7 centimes d’euro).


Pour pouvoir lire la version intégrale de cet article, vous devez acheter un forfait d'abonnement. Si vous en avez déjà un, veuillez ouvrir une session.

Je veux m'abonner   |   Ouvrir une session



Chronique
Cet article fait partie de

Le point de vue de Chems Eddine Chitour
par Chems Eddine Chitour

Chems Eddine Chitour est professeur de thermodynamique à l’Ecole Polytechnique d’Alger . Il est ingénieur en génie chimique de la même école, ingénieur de l’Institut Algérien et de l’Institut Français du pétrole. Il est titulaire d’un Doctorat-Ingénieur de l’Université d’Alger et... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Chems Eddine Chitour
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter