Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

L’affaire Ginette Lamarche : Éric Duhaime s’en prend à Radio-Canada

Dans sa chronique du 20 février 2012 au Journal de Québec, le fougueux Éric Duhaime s’insurge contre les reportages jugés tendancieux de Ginette Lamarche sur Israël et «questionne le laxisme de la direction» de Radio-Canada, «qui refuse de sanctionner la journaliste délinquante».

Duhaime se demande si les hauts dirigeants «cautionnent» le «parti pris pro-palestinien et les pratiques douteuses de leur employée Lamarche».

Le chroniqueur du Journal de Québec, propriété de la multinationale Québécor, n’y va pas de main morte : imitant son patron, il ne demande ni plus ni moins que la privatisation «au plus vite» de la Société d’État.  

21 février 2012  

 



Réagissez à cet article !
Il y a actuellement 2 réactions.

Postez votre réponse
Mme. Ginette Lamarche ( Proche-Orient )
par Dalton Neilson le 22 février 2012

Tous les reportages de Radio-Canada ( francophone ) concernant le Proche-Orient, qu’ils soient de Mme. Ginette Lamarche ou de ses autres journalistes, sont toujours biaisés, désinformateurs, antisémites.

L’ombudsman de cette Société d’État a beau se pencher sur les dernières frasques de Mme. Lamarche, il en reste pas moins que cet organisme n’a jamais pu à ce jour, à la connaissance de la multiplicité des plaintes précédentes, exiger de ses journalistes plus de rigueur de partialité dans leurs correspondances.

Je réitère que nous avons l’impression que les journalistes de cette Société d’État sont les émules du mentor, Charles Enderlin.

Privatiser ? Quel est le rapport ?
par Daniel Landry le 22 février 2012

Au moins, il y a un ombudsman à la SRC. Les médias de Quebecor nous présente, quotidienement une information des plus biaisés (anti-fonctionnaire, anti-état, anti-gauche, pro-conservateurs, contre la SRC et maintenant pro-Israël) et il n'y a pas d'ombudsman pour les remettre à l'ordre. Chacune des éditions du journal de Montréal donnerait un échec pour des étudiants en journalisme à l'université. Si elle était privatisée comme Quebecor, La SRC n'en aurait pas d'ombudsman.

Poster votre réaction
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter