Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Canada. Les enfants d’immigrants davantage susceptibles de poursuivre des études universitaires que ceux de la population née au pays

Le fait que les enfants d'immigrants affichent des taux de participation aux études postsecondaires supérieurs à ceux de la population née au pays est de plus en plus établi, selon une étude rendue publique aujourd’hui.

Comme le montrent d'autres recherches, les résultats indiquent que les taux plus élevés de participation aux études postsecondaires des enfants d'immigrants ne sont pas particulièrement liés aux caractéristiques générales de la famille ni à l'expérience des jeunes à l'école secondaire ou aux attributs connexes, y compris les notes.

Selon l’étude rendue publique par Statistiques Canada, les enfants d'immigrants de première et de deuxième générations sont beaucoup plus susceptibles que les autres jeunes de poursuivre des études postsecondaires, notamment des études universitaires. En outre, une partie appréciable de l'effet des études universitaires – 87,2 % pour les enfants d'immigrants de première génération et 74,0 % pour les enfants d'immigrants de deuxième génération – ne s'explique pas par les autres caractéristiques des élèves traitées dans la recherche.

Ces résultats tendent à indiquer que l'effet d'avoir des parents immigrants sur la participation aux études postsecondaires n'agit pas par l'intermédiaire du rendement scolaire et du comportement au secondaire.

Ces jeunes sont proportionnellement beaucoup plus nombreux à entreprendre des études postsecondaires, particulièrement au niveau universitaire, non pas parce qu'ils obtiennent de meilleurs résultats au secondaire, mais parce qu'ils sont sensibles à d'autres facteurs, l'un d'eux étant l'importance qu'accordent bon nombre de familles immigrantes à l'éducation et, par conséquent, les attentes élevées des parents quant aux études des enfants.

L’étude montre en outre que les jeunes Autochtones sont très sous-représentés au niveau postsecondaire.

Les taux de participation plus faibles des jeunes Autochtones aux études universitaires sont étroitement liés à ce qui se passe à l'école secondaire, note les auteurs de l’étude, et durant cette période : ces jeunes obtiennent de moins bonnes notes et affichent des scores moins élevés pour les indicateurs de l'engagement scolaire, de l'efficacité personnelle, du soutien social et du comportement des parents, et de moins bons résultats. Ils sont donc proportionnellement moins nombreux à entreprendre des études postsecondaires.

L'effet négatif associé à la vie dans une région rurale sur la participation aux études postsecondaires, et sur la poursuite d'études universitaires tout particulièrement, reste aussi assez fort. Il s'explique peut-être parce que les jeunes en  milieu rural doivent supporter des coûts plus élevés d'accès aux études postsecondaires – particulièrement au niveau universitaire – compte tenu de l'éloignement des établissements d'enseignement, parce que ces jeunes ont des préférences différentes en matière d'études supérieures, ou encore parce qu'il existe d'autres facteurs culturels qui ne sont pas pris en compte dans le modèle.

Les élèves qui décident de faire des études collégiales ou universitaires peuvent s'efforcer d'obtenir de meilleures notes au secondaire. Autrement dit, selon les auteurs de l’étude, ce ne sont pas tant les notes elles-mêmes qui comptent que l'effort déployé par les élèves pour obtenir ces notes.

En ce qui concerne les notes au secondaire, les élèves affichant des notes de 10 % supérieures sont plus susceptibles que leurs camarades de faire des études universitaires.

14 décembre 2011
 



Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter